12142018Headline:

Abidjan: Joël N’Guessan qualifie le discours de Bédié “dangereux” pour la Côte d’Ivoire!

Le vice président du Rassemblent des républicains (RDR, parti présidentiel), Joël N’Guessan s’est dit “triste” et a qualifié les propos tenu par le président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), Henri Konan Bédié à l’endroit des chefs Akans de “dangereux”, dans un communiqé.

L’intégralité du discours de Joël N’Guessan, après de Bédié au chefs Akans:

C’est avec une grande tristesse que j’ai écouté la version en langue vernaculaire Baoulé du discours du Président Henri BEDIE, lors de la cérémonie de réception le 23 septembre 2018, des chefs akans, des Abrons et des Atchans à son domicile à Daoukro. Son discours me rappelle les temps où le concept de l’ivoirité qu’il a lancé était devenu le leitmotiv de la politique en Côte d’Ivoire. L’ivoirité qui a fragilisé le tissu social d’une nation ivoirienne qui était en pleine construction. C’est pourquoi j’ai été attristé de constater que l’ancien Président de la République de Côte d’Ivoire, celui-là même qui a été le second père de la Nation après la mort de Félix Houphouët Boigny (Président Fondateur de la Côte d’Ivoire moderne) nous ramène au clanisme. A ce stade de mes propos, il me vient plusieurs interrogations :

Comment peut-on avoir été Président de la République de Côte d’Ivoire, successeur de Félix Houphouët-Boigny, et faire un repli identitaire et clanique ? Pourquoi avoir prétendu, de 2005 (année de création du RHDP), à ce jour, être pour le rassemblement des enfants et héritiers de Félix Houphouët-Boigny et décidé aujourd’hui de militer pour le retrait du PDCI-RDA du RHDP, le seul groupement politique ivoirien qui porte encore dans son sigle le prestigieux nom HOUPHOUET?

Le moment n’est-il pas venu de faire le véritable bilan de l’héritage que le Président Houphouët-Boigny a laissé à Monsieur Henri KONAN BEDIE, Président du PDCI-RDA depuis la mort du père fondateur de la Côte d’Ivoire ?

Cet héritage ne s’est-il pas étiolé suite aux décisions politiques hasardeuses du Président Bédié et de ses nombreux anciens et nouveaux suiveurs ?

A mon humble avis, il est peut-être temps qu’on ouvre les yeux et qu’on fasse preuve de courage politique.

Le repli clanique est source de division de la nation ivoirienne. Ceux qui en sont les chantres aujourd’hui ne méritent pas d’être appelés Héritiers ou Fils de Félix Houphouët BOIGNY. Oui ! Nous avons connu les conséquences de l’ivoirité : des crises politiques interminables avec leurs corolaires de milliers de morts. Nous ne devons pas tolérer le repli clanique que le Président Bédié veut imposer aux Akans en général.

Les Akans, les Abrons et les Atchans ne se laisseront pas distraire par ceux qui n’ont pas su gérer l’héritage de notre grand père Félix Houphouët-BOIGNY. Nous allons agir en ce sens et faire comprendre à tous que le repli identitaire et clanique est dangereux pour la nation ivoirienne. Il s’agit de bâtir une nouvelle Côte d’Ivoire avec des nouvelles valeurs basées sur l’unité et la cohésion sociale nonobstant nos appartenances ethniques, religieuses et politiques.

Le Ministre Joël N’GUESSAN

Vice-Président du RDR, chargé de la Région du Bélier et du District Autonome de Yamoussoukro.

 

afrique-sur7.fr

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment