05262024Headline:

Extorsions de fonds : Deux sous-officiers de l’école de police et un radié de l’école militaire dans de beaux draps

Une procédure a été engagée contre deux sous-officiers issus récemment de la dernière promotion des élèves de l’école de Police d’Abidjan et un individu se disant radié de l’école militaire.

Deux sous-officiers de la Police nationale, K.I.F. Stéphane (36 ans) et K.D. Baba (22 ans), sortis de la dernière promotion des élèves de l’école de Police d’Abidjan, en attente de leur affectation, et le nommé T. Soualio (21 ans) se disant radié de l’école militaire, ont été interpellés le lundi 22 avril 2024 et mis à la disposition du commissariat de Police du 18ème arrondissement de la Riviera.

Il est reproché à ces trois individus de perpétrer des extorsions de fonds sur d’honnêtes personnes. Réunis dans le mal, ils se faisaient passer pour des policiers en service. Et pour renforcer leur imposture, ils arboraient des brassards de police, avec des menottes en main. La nuit tombée, ils accostent des personnes à qui ils reprochent de fumer la drogue et les obligent à leur donner de l’argent pour ne pas que ces personnes soient conduites au commissariat.

Ce mode opératoire fonctionne bien dans la nuit du vendredi 19 avril 2024 lorsqu’ils ciblent deux passants, à Akouedo Attié, dans la commune de Cocody. Ils suivent leurs victimes avant de les interpeller. Par la suite, ils leur font faire des pompes et les menottent. Ce n’est pas tout. Ils leur prennent la somme de 2 000 francs cfa, un téléphone portable et font un transfert wave à partir du téléphone de leurs victimes sur leur portable.

Ils demandent à leurs victimes d’aller chercher la somme de 50.000 FCFA pour récupérer le téléphone portable, au risque de les dénoncer comme des consommateurs de drogues
Boulimiques à souhait, ils demandent à leurs victimes d’aller chercher la somme de 50.000 FCFA pour récupérer le téléphone portable, au risque de les dénoncer comme des consommateurs de drogues. A la suite de ce supplice, l’une des victimes, le nommé A.D. Ebenezer, a porté plainte.

Comme l’appétit vient en mangeant, les trois lascars ont remis le couvert le lundi 21 avril 2024. Si jusque-là, ils ont impunément opéré sans anicroches, les dieux de la chance vont les lâcher. En effet, selon nos sources, ils prennent pour cible un capitaine de police à la retraite, le nommé A. Bernard. Plus futé que les 3 lascars, le retraité leur fait croire qu’il est armé. Il en profite pour appeller en renfort un colonel de la gendarmerie, un retraité comme lui. A deux, les retraités arrêtent les 3 individus frais, avant d’alerter la police.

Soumis à un interrogatoire, les trois mis cause avouent qu’ils reconnaissent leurs victimes. Concernant les deux victimes du vendredi, ils soutiennent qu’ils les ont surprises en train de consommer la drogue et lorsqu’ils ont voulu les conduire au commissariat, ces victimes leur ont remis la somme de 2.000 FCFA pour leur remise en liberté. Au sujet du téléphone arraché, ils soutiennent que les victimes le leur ont fait don et qu’ils l’ont déjà vendu.

What Next?

Recent Articles