11212018Headline:

Abidjan: La police est mécontente de la conférence de presse de Méambly.

Une conférence de presse du député indépendant ivoirien Evariste Meambly, candidat aux régionales dans le Guemon (ouest), a été empêchée mardi matin par la police à Cocody.

Le député devait animer une conférence de presse dans les locaux du journal L’Intelligent d’Abidjan, pour dit-il, “donner (son) opinion sur l’annulation’’ par la Commission électorale indépendante (CEI) de l’élection régionale du 13 octobre dans le Guemon.

Mais finalement, le député n’a pas eu accès à la salle malgré la présence des journalistes conviés à la conférence. Sur place, une vingtaine de policiers déployés devant le siège du journal l’ont empêché d’entrer dans les locaux du quotidien, proche du pouvoir.

Rapidement les images et des vidéos de la scène se sont répandues sur la toile en Côte d’Ivoire où de nombreux internautes critiquaient des “dérives autocratiques’’ du pouvoir.

Joint par téléphone par Afrique sur7, Evariste Memably, encore présent sur les lieux, a dénoncé “un abus’’ avant d’accuser ses adversaires au scrutin qui devrait être repris à Facobly (l’un des quatre départements de la région du Guemon) de comploter contre lui.

“Je ne comprends pas comment peut-on interdire à un député de parler’’, s’est-il désolé.

Le député a expliqué avoir été informé par les policiers que “le ministre de l’intérieur a interdit les manifestations de rue”.

“Nous sommes dans un lieu clos qui est une salle de conférence. Donc nous ne sommes pas dans les rues en train de manifester’’, a-t-il indiqué.

Courtisé par la majorité présidentielle pour être son candidat à l’élection régionale dans le Guemon, Meambly avait décliné la proposition et choisi de s’aligner sous la bannière indépendante contre trois autres indépendants et un autre du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI, ex-mouvance présidentielle).

 

afrique-sur7.fr

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment