12182017Headline:

Baptême du feu pour Blé, Abidjan mélangée

ble goude500

Blé Goudé devant les juges

Détenu à la Cour pénale internationale (CPI) depuis mars dernier, Charles Blé Goudé comparait à partir de ce lundi 29 septembre 2014 dans le cadre de l’audience de confirmation des charges à La Haye. Sur la question, Lg Infos fait savoir que le leader de jeunesse pro-Gbagbo est en parfaite santé morale. « CPI/ Audience de confirmation des charges aujourd’hui : Blé Goudé affiche une grande sérénité », livre à sa Une le journal. Selon le quotidien, « Charles Blé Goudé demande aux Ivoiriens de ne jamais désespérer et de tenir bon en rappelant que toute victoire se construit et est le fruit d’un travail méthodique, d’un travail schématisé. Car, pour Gbapê, ‘’les épreuves forment et forgent ; elles révèlent notre personnalité’’ ».

De son côté, L’Expression se montre moins optimiste pour l’avenir du leader du COJEP. « Ce qui attend Blé Goudé ce matin », titre en manchette le journal. « Pour sûr, le leader des jeunes patriotes, Charles Blé Goudé ne reviendra pas de sitôt de Scheveningen où il est incarcéré. (…) Tout porte à croire que les juges de la CPI confirmeront ces charges-là. Il ne peut en effet en être autrement », écrit le quotidien qui base cette opinion sur le fait que les charges ont été confirmées contre Laurent Gbagbo et pour Blé Goudé, « bras séculier de Laurent Gbagbo », il ne peut en être autrement.

Pour sa part, Le Temps livre le commentaire de Richard Dakoury, proche de Charles Blé Goudé sur cette audience symbolise la primauté de l’injustice sur la justice. La date du 29 septembre 2014 marque la préfiguration du faux et du mensonge et la célébration de la victoire de l’iniquité. J’affirme avec forte conviction que le bureau du procureur de la CPI porte le fardeau de la haine », a déclaré à l’occasion d’une interview, l’ex-membre de la galaxie patriotique.

Le transport mélangé à Abidjan

Le secteur du transport a connue d’intenses remous hier dimanche à Abidjan. De fait, l’agression d’un apprenti-Gbaka a conduit à des violences entre acteurs du secteur, fait savoir Fraternité Matin qui exprime son ras-le-bol à sa Une : «Drame sur l’autoroute du Nord : ‘’Gnambro’’, trop c’est trop ! », écrit le quotidien. Le journal au travers d’un témoignage donne des détails sur les évènements. « Les faits se sont déroulés aux environs de 8 heures. Tout en refusant les 100 Fcfa proposés par son apprenti, deux des syndicalistes se sont mis à la poursuite du véhicule qui avait déjà démarré. L’un d’eux a extrait l’adolescent de force. Alors qu’il était sur le goudron, un car venant à vive allure l’a percuté. Grièvement blessé, il convulsait et son sang giclait », relate le témoin du journal gouvernemental.

Quant à Soir Info, il se penche sur les suites de cet incident. « Commune d’Adjamé : Affrontements sanglants, hier », barre le journal à sa Une. «Une bagarre, d’une rare violence, a opposé les syndicalistes aux chauffeurs et leurs supporters peu après 8H, le dimanche 28 septembre 2014, dans la commune d’Adjamé. Armés de part et d’autre de bouts de bois, de barres de fer et de machettes, les deux camps en sont venus aux mains avec des corps à corps sanglants. Plusieurs combattants se sont écroulés, en sang, sous le poids de leurs graves blessures. Les syndicalistes qui, à ce moment, semblaient avoir le dessus, ont fait reculer un tant soit peu, leurs adversaires avant de se défouler sur plusieurs minicars tombés ou stationnés au mauvais moment. Ces véhicules ont été simplement caillassés. Les plus chanceux ont vu leurs vitres voler en éclats. Des détonations semblables à celles d’armes à feu, ont fini par créer la psychose totale. Des voyageurs, des passants, et même des riverains, ont, aussitôt, pris leurs jambes à leur cou », commente le quotidien.

Outre ces faits, l’actualité au PDCI occupe également une place dans les journaux ivoiriens. Ainsi, Lg Infos indique que pour le compte des opposants à une candidature unique, Charles Konan Banny pourrait se porter candidat. Quant à Le Mandat, il indique que selon Maurice Guikahué, l’appæel de Daoukro est ‘’divin’’æ

linfodrome.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment