10222017Headline:

Côte d’Ivoire-Grosse menace au nord -la CNC se divise

CNC .

Ansar Dine menace

Après le Mali, le Nigeria et plus récemment le Tchad, les terroristes actifs en Afrique de l’Ouest envisagent de frapper la Côte d’Ivoire. C’est du moins ce qu’a indiqué un des leaders du mouvement Ansar Dine selon Soir Info. « La sécurité nationale en danger/ Des terroristes déclarent : ”nous allons multiplier les attaques en Côte d’Ivoire », livre à sa Une le quotidien. « Nous allons multiplier les attaques en Côte d’Ivoire, au Mali et en Mauritanie, des pays qui travaillent avec les ennemis de l’islam », a déclaré Ismail Khalil, membre du groupe Ansar Dine. Quant à Le Temps, il se penche sur les conséquences de cette menace pour le pays. « Cette menace d’attaque qui intervient dans cette période électorale n’est pas faite pour rassurer les opérateurs économiques, hommes d’affaires et la population. Espérons que d’autres groupes extrémistes du Mali n’emboitent pas le pas à Ansar Dine », soutient le quotidien proche de l’opposition ivoirienne. Pour sa part, Le Nouveau Courrier se penche sur la capacité de réaction de la Côte d’Ivoire face à une menace terroriste. « Terrorisme-les Djihadistes menacent : que peuvent les FRCI pour protéger les Ivoiriens ? », s’interroge en manchette le quotidien. « Voici plus de 4 ans que cette armée se cherche minée par des querellesentre ex-com zone et une indiscipline jamais observée dans les rangs de l’armée. Chacun se prend pour un roitelet à la Kalachnikov », indique le quotidien. Quant à L’Inter, il indique que selon un député, cette menace n’est pas nouvelle. « Le Colonel Oulata : ”depuis 2 ans, nous avons averti” », titre en manchette le quotidien. « Il y a lieu de s’en préoccuper. Depuis 2 ans, nous avons averti sur des menaces potentielles », a indiqué le député selon le journal.

Présidentielle 2015

A quelques mois de l’élection présidentielle de 2015, l’actualité au niveau des différents états-majors est dominée par la dernière sortie de Mamadou Koulibaly. Le Patriote revient sur cette intervention qui avait pris le contre-pied des autres leaders de la CNC. « CNC/ Face aux dérives ivoiritaires de ses compagnons : Koulibaly claque la porte », livre à sa Une le quotidien. « Hier, selon plusieurs informations recoupées auprès de plusieurs sources plus ou moins proches de cette structure politique, le PR Mamadou Koulibaly a claqué la porte de la CNC. Le président de LIDER aurait pris cette décision de rompre les amarres avec une coalition dont il est pourtant l’un des membres fondateurs », écrit le quotidien. Soir Info choisit de livrer le commentaire de l’un des membres de la CNC sur cette affaire. « Après la sortie de Mamadou Koulibaly/ KKB : ”j’apprends à le connaitre” », peut-t-on lire en manchette du quotidien. « M. Koulibaly est connu pour être un libre penseur, un intellectuel en un mot. Moi j’apprends à le connaître. Il a émis un avis, mais en frères, nous nous sommes retrouvés pour rappeller les principes qui régissent une coalition », a déclaré le député de Port-Bouet. De son côté, Le Temps explique que la CNC n’est pas affaiblie. Au contraire, elle inquiète le pouvoir ivoirien qui compte arrêter ses leaders. « Arrestation programmée des dirigeants de la CNC : voici le plan du pouvoir », titre en manchette le quotidien. « A la réalité, la grande mobilisation et les messages distillés par les orateurs ont créé une très grande panique au sein du RDR », souligne le quotidien.

Linfodrome.ci

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment