12082019Headline:

Côte d’Ivoire/Tension socio-politique: très en colère, Amadou Gon Coulibaly met en garde l’opposition

Le Premier ministre, Amadou Gon Coulibaly, n’apprécie pas les discours de certains acteurs politiques au sujet de la réconciliation en Côte d’Ivoire. Amadou Gon Coulibaly s’insurge contre ceux qui pensent que ce chantier a été un échec dans la gestion du président de la République, Alassane Ouattara. Depuis Toumodi, où il a parrainé la cérémonie d’hommage rendu au chef de l’Etat, le chef du gouvernement ivoirien a tenu à réagir vigoureusement sur ce sujet. Il a adressé un message spécial aux adversaires du pouvoir qui mettent un point d’honneur, dans leurs actions à prôner la réconciliation en Côte d’Ivoire. « Qu’ont fait et font les nouveaux chantres de la réconciliation nationale dont les postures pour certains, tendent à réveiller les vieux démons de la division, du tribalisme, de la haine, et pour d’autres, à ressasser les vieilles rancunes du passé et à combattre toute action de rassemblement des Ivoiriennes et des Ivoiriens ? », interroge l’actuel locataire de la Primature.

Pour Amadou Gon Coulibaly, en effet, à la différence de biens d’autres acteurs politiques ivoiriens, le président de la République pose régulièrement des actes pour renforcer la cohésion de la nation. Il a rappelé, à propos, certains de ces actes. A savoir, le refus d’Alassane Ouattara, de transférer l’ex-Première dame, Simone Gbagbo, à la Cour pénale internationale, alors qu’elle faisait l’objet d’un mandat d’arrêt délivré par cette Cour, la mise en place de la Commission Dialogue, Vérité et Réconciliation dès la fin de la crise post-électorale, la création d’un ministère pour les victimes ou de conditions pour le retour et la réinsertion sociale des exilés, ainsi que la prise de la loi d’amnistie de 2018.

Ces rappels faits, le Premier ministre a appelé au renforcement quotidien de la cohésion sociale par un discours responsable et apaisé qui rassemble les Ivoiriens plutôt que de « les diviser » ou « les apeurer ».

La réconciliation nationale, a-t-il répliqué aux adversaires du pouvoir, ne se décrète pas. Mais, précise-t-il, elle se construit patiemment par une volonté politique manifestée tous les jours. « Aucun objectif politique, aucune ambition personnelle ne peut absoudre certains de leurs responsabilités d’offrir constamment la paix aux Ivoiriennes et aux Ivoiriens. J’en appelle à nouveau, ici à Toumodi, au renforcement de la paix, et à éloigner définitivement la Côte d’Ivoire de tout spectre de violence », a lancé sur un ton martial, le chef du gouvernement ivoirien. Ce, non sans inviter les populations de la région du Bélier et du District de Yamoussoukro à s’inscrire résolument dans la vision de paix et de rassemblement prônée par le président de la République.

Selon le Premier ministre, c’est cette vision de paix et de rassemblement qui sous-tend la création du Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix (Rhdp) par le président Ouattara.

Aussi, s’est-il adressé aux chefs traditionnels du Bélier à qui il a demandé de soutenir le Rhdp et les idéaux que s’est assigné ce parti unifié au pouvoir. « Ecoutez et encadrez vos enfants qui ont décidé de se souvenir que le président Houphouët-Boigny a construit ce pays en rassemblant les filles et les fils de Côte d’Ivoire, écoutez et encadrez vos enfants qui ont décidé de se souvenir que dans la tourmente de 1990, lorsque certains ont voulu humilier le père fondateur, c’est à Alassane Ouattara que le président Houphouët-Boigny a fait appel pour redresser la situation, écoutez et encadrez vos enfants qui ont décidé d’achevez le processus que nous avons commencé ensemble en 2005, et de magnifier le nom du président Félix Houphouët-Boigny avec le Rhdp… », a lancé Amadou Gon Coulibaly, persuadé que les élections de 2020 se dérouleront dans la paix la tranquillité et verront la victoire du Rhdp, eu égard à tout ce qu’il lui parvient d’échos du pays profond, mais également au bilan et la grande ambition de paix du président de la République.

Lire sur abidjan.net

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment