01212017Headline:

Côte d’Ivoire : Violences électorales- Voici les quartiers que les USA redoutent

affrontement-chretiens-et-inities-du-poro

Tout comme dans d’autres pays africains, les Etats-Unis redoutent une recrudescence des violences en Côte d’Ivoire avant, pendant et après les échéances électorales qui s’annoncent à grand pas.

Pour en prévenir, l’Agence américaine pour le développement international (Usaid) en partenariat avec le Réseau ouest-africain pour l’édification de la paix (Wanep), a lancé mardi 02 juin, à l’hôtel Tiama, un projet dénommé ‘’ Mitigation de violence électorale à travers le système national d’alerte précoce-NEWS ‘’. Ce projet, financé par les Usa à hauteur de 1,5 milliard Fcfa et qui a une durée de cinq ans, a pour objectif principal d’apaiser le climat politique en vue des élections justes et transparentes.

A en croire le chargé des Affaires à l’ambassade des Etats-Unis en Côte d’Ivoire, Andrew B.Haviland et le Pca de Wanep-CI, les zones d’Abobo, de Yopougon et de Duékoué sont les plus redoutées pour d’éventuelles violences électorales. Pour endiguer ces violences, le projet Usaid des violences électorales via le NEWS apporte déjà une assistance à ces endroits. Les organisations communautaires ont identifié des conflits potentiels à travers le suivi d’un ensemble d’indicateurs contextualisés et l’analyse des données qui en découlent.

Selon le Benoit Comoé, les rapports du News continuent de mettre l’accent sur les élections de 2015 comme un moment potentiel décisif qui pourrait soit consolider soit saper la fragile paix et le progrès dans le pays. Lors de la cérémonie de lancement du projet News, le représentant du ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur et de la sécurité, Vincent Tobi, a estimé que le gouvernement a pris toutes les dispositions idoines tant au niveau du financement des partis politiques qu’au niveau de la sécurisation des élections d’octobre 2015.

« La sécurité des élections ne se résume pas seulement qu’à déployer sur le terrain des forces de la police, de la gendarmerie ou de l’armée pour se rassurer de la tenue des élections justes, transparentes et apaisées. Mais, la sécurité des élections ne peut être garantie que par le dialogue entre les partis politiques », a-t-il fait savoir. Pour sa part, le Directeur exécutif de WANEP, Chukwuemeka EZE, a estimé que les Ivoiriens ont exprimé l’amour qu’ils ont pour leur pays et consenti d’énormes sacrifices pour assurer le changement de leadership qui reflète les souhaits de la majorité des citoyens.

Par conséquent, une résurgence des conflits politiques de 2011 est impensable. « Il est impératif de travailler ensemble et assurer à la Côte d’Ivoire, des élections crédibles en fournissant la confiance nécessaire aux investissements directs », a-t-il exhorté.

Innove ADAYE

Source: Le Sursaut

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment