09162019Headline:

Attaque xénophobe en Afrique du sud / Rapatriement : le Zimbabwe fait comme le Nigéria

Après le Nigéria, c’est le tour du Zimbabwe de rapatrier ses ressortissants établis en Afrique du sud suite à la flambée des violences xénophobes. Selon les autorités de Harare, les dispositions sont en train d’être prises pour que leurs compatriotes rentrent au pays.Les violences xénophobes en Afrique du sud ont causé d’importants dégâts matériels et humains. Face ces actes, les gouvernements étrangers ont décidé d’offrir à leurs concitoyens, résidant dans ce pays , qui le souhaiteraient, la possibilité de rentrer au bercail. En effet, après Abuja, c’est Harare qui vient de lui emboîter les pas. Selon le chef de la diplomatie zimbabwéenne, le pays à l’intention de rapatrier près de 200 de ses concitoyens. Mais dans l’urgence, 171 vont rentrer au pays, a fait savoir Hespress.

Violences xénophobes en Afrique du Sud: 600 Nigérians bientôt rapatriés

Les appels au calme n’arrivent toujours pas à apaiser les Sud-africains décidés à chasser les étrangers de leur territoire. Après quelques jours d’accalmie relative, de nouvelles violences ont éclaté dimanche dernier dans plusieurs quartiers de Johannesburg. Selon le même média, deux ressortissants zimbabwéens ont été tués dans des violences qui ont touché principalement la ville de Johannesburg. Du côté de Harare, c’est la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. L’Union africaine et plusieurs autres organisations appellent Pretoria à préserver la vie des tous les Africains sans distinction aucune.

Avec Beninweb

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment