08222017Headline:

Le gouvernement ivoirien suspend l’adoption en plénière du projet de loi sur la presse

Le gouvernement ivoirien a suspendu mardi, l’adoption en plénière à l’Assemblée nationale des nouveaux projets de loi sur la presse et la communication audiovisuelle, initialement prévue mercredi, pour « analyser les critiques » sur les textes, selon son porte-parole Bruno Koné sur Twitter.

« Le gouvernement à l’écoute des populations, décide de se donner un peu plus de temps pour l’adoption des textes de loi sur la presse et l’audiovisuel », adoptés le 05 mai en commission, a écrit M. Koné.

« Cela laisse le temps au gouvernement d’entendre et d’analyser les critiques et de faire la pédagogie nécessaire pour ce type de texte », a-t-il expliqué.

Le nouveau projet de loi sur la presse prévoit en son article 90, « un emprisonnement d’un à cinq ans et une amende de 300.000 à trois millions Fcfa, pour quiconque, porte atteinte à la sûreté de l’Etat, fait l’apologie des crimes de guerre et contre l’humanité, incite au vol, pillage, meurtre, violence, à la xénophobie, haine sous ses formes, par voie de presse ».

Les principales organisations professionnelles qui sont vent debout contre le projet de loi avaient demandé le report du vote en plénière et le retrait de cet article.

Mardi, elles se sont dites prêtes à « faire des propositions pour un recadrage susceptible d’aboutir à des projets de loi consensuels ».

Ces organisations dont le Groupement des éditeurs de presse (GEPCI), et l’Union nationale des journalistes (UNJCI) ont appelé leurs membres à « surseoir à toute action de protestation », après la suspension du vote.

Vendredi, Bruno Koné a expliqué qu’ »Il n’y pas de point de recul » sur la nouvelle loi et invité les journalistes à faire « confiance » au gouvernement, lors d’une rencontre avec des associations.

EFI Edwige FIENDE

Alerte info

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment