10182017Headline:

Côte d’Ivoire /Cybercriminalité : Attention! Les clients «Orange Money», victimes de la fraude galopante!

orange money

Cybercriminalité : Les clients «Orange Money», victimes de la fraude galopante!
Les cas d’arnaque des clients de l’opérateur de téléphonie mobile Orange se suivent et se ressemblent. Et pendant ce temps, l’opérateur ne semble pas pour le moment bouger le petit doigt, pour protéger ses clients face à des escrocs, sans foi ni loi, qui appauvrissent illicitement le patrimoine financier de certains clients. Faut-il donc se méfier des points agréés de transfert Orange money?

Des cas récurrents signalés par plusieurs clients

Le 20 août 2015, OAS, client chez Orange, domicilié dans la capitale économique, reçoit un dépôt d’argent d’un montant de 50 mille F Cfa sur son compte Orange money de la part d’un débiteur à Daloa. Mais dans la minute qui suit, après la validation du transfert, il reçoit un coup de fil de la part d’un individu se faisant passer pour un agent de cet opérateur. Ce dernier lui demande d’effectuer un certain nombre de manipulations à partir de son appareil téléphonique pour la validation du transfert d’argent, qui, selon lui, n’a pas encore été validé. OAS prend pour parole d’évangile les propos de son interlocuteur et s’exécute sur le champ. Son interlocuteur lui envoie par la suite un premier message dont le contenu est le suivant: «Attention!!! Ce code autorise une opération sur votre compte. Ne le communiquez à personne. Le code est 5061, utilisable une seule fois et valable 5 mn.» Puis, un seconde message avec le même contenu sauf le code qui diffère. «Attention!!! Ce code autorise une opération sur votre compte. Ne le communiquez à personne. Le code est 3441, utilisable une seule fois et valable 5 mn», a-t-il envoyé. Ce client consulte, quelques instants après, son compte Orange money et se rend compte que celui-ci a été entièrement vidé. Soit la somme totale de 133 mille F Cfa a été pompée de son compte, les frais de transfert y compris. Il se rend alors dans une agence de cet opérateur de téléphonie à Yopougon pour porter à la connaissance des responsables le drame qu’il vient de vivre. L’agent qui le reçoit lui demande le numéro sur lequel il a été contacté. Il s’exécute et l’agent après avoir renseigné le numéro lui fait savoir ceci, selon ses dires: «Je ne peux rien vous dire. Allez-y au siège à Marcory pour voir le service contentieux.» Cet infortuné client, qui a fait part de ses déboires à «L’Eléphant», indique qu’il ne s’est jamais rendu au siège de cette entreprise, car il craignait de se faire balloter d’agence en agence. Le jeudi 26 novembre 2015, un nouveau cas d’arnaque est encore porté à la connaissance de l’infernal quadrupède. C’est également au millimètre près, la même tactique utilisée. CYA se rend dans un point de transfert d’Orange money agréé de son quartier dans la commune de Yopougon pour envoyer la somme de 67 mille F Cfa à un monsieur avec qui elle est en affaires. Le transfert d’argent est effectué et le bénéficiaire confirme à CYA le dépôt effectif de la somme convenue sur son compte. Mais quelques instants après, ce dernier est contacté au téléphone par un individu qui procédera de la même manière que celle contée par OAS. Lui également s’est fait avoir par cette technique apparemment infaillible. Son compte Orange crédité vient d’être débité de tout son contenu. Ces deux victimes ne sont que les cas pour lesquels le pachyderme a été mis au parfum.

Faut-il donc se méfier du service de transfert d’argent de cet opérateur?

Plusieurs autres opérateurs de téléphonie mobile, des concurrents d’Orange Côte d’Ivoire offrent également le même service à leurs clients, sous d’autres appellations. Mais, contrairement aux clients d’Orange money qui ont vécu une expérience douloureuse en recourant à ce service, les cas d’escroquerie sont quasiment inexistants chez les autres opérateurs. Pourquoi donc les cas d’arnaque sont-ils légions chez Orange? Est-ce une faille du système de sécurité mis en place par cette entreprise qui a pénalisé et continue de pénaliser des clients? Ou bien, est-ce la naïveté de ces clients qui leur coûte cher? Difficile pour le quadrupède d’apporter des réponses éclairées à toutes ces préoccupations. Orange a-t-il conscience du mal qui sévit via ses agences ou points agréés?

Plusieurs agents d’Orange placés sous mandat de dépôt à la Maca

Les victimes des faits d’escroquerie rencontrées par «L’Eléphant» sont unanimes. Elles pointent un doigt accusateur vers les gérants des points de transfert Orange money agréés par Orange-Côte d’Ivoire. Ces accusations sont-elles fortuites? L’infernal quadrupède ne le pense pas. A preuve, selon certaines informations, de source judiciaire, glanées par celui-ci, neuf agents travaillant dans plusieurs agences Orange-Côte d’Ivoire dans le district d’Abidjan ont été interpellés par la gendarmerie et placés sous mandat de dépôt depuis le 17 novembre 2015, à la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (Maca). Ces agents, détenus à la MACA dans l’attente de leur procès, seraient accusés de forfaits de cybercriminalité par leur employeur qui évaluerait le préjudice subi à 386 millions de F Cfa. Toujours selon la même source judiciaire, il s’agirait d’une vaste opération d’assainissement entreprise par cette structure qui a cours, ce moment. Orange Côte d’Ivoire a-t-il entendu les cris de ses clients floués pour agir enfin?

Plus on s’adapte, plus ils s’adaptent!

Le pachyderme a pris le soin de s’aboucher avec un sachant, auprès de la société de communication incriminée par ses clients ʺimprudentsʺ, bien sûr sans dévoiler son code d’accès Orange! Ecoutons notre interlocuteur: «C’est vrai que sur ça, on a fait l’année dernière des communications sur la fraude justement. En réalité, c’est vraiment des comportements que les gens doivent avoir. C’est-à-dire que même si on sait comment le système de cybercriminalité est élevé au pays, les gens entrent partout, ils craquent tout, il ne faut jamais répondre aux appels d’un tiers et chercher à faire des manipulations d’un appel d’un tiers. Parce qu’Orange ne le fait jamais. Aujourd’hui, vraiment notre but, c’est de reprendre un spot de lutte contre la fraude pour sensibiliser les gens sur les comportements à risque. (…) Ces gars sont terribles hein! Et ça, ils utilisent des intitulés qu’on utilise même, pour mettre en confiance les clients pour leur dire c’est Orange. C’est incroyable! Plus on s’adapte, plus ils s’adaptent. C’est un problème vraiment général. La fraude a atteint un niveau général en Côte d’Ivoire.» C’est le moins que l’on puisse dire, hélas!

AIME GONTRAN, in L’Eléphant déchaîné n°404

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment