09252017Headline:

Côte d’Ivoire : Man /4 mutins arrêtés par le Commandant du bataillon de sécurisation de l’Ouest

  • A Man, le RDR « condamne » et « accuse »

De sources militaires, parmi les soldats qui ont paralysé la ville de Man, dans l’ouest de la Côte d’Ivoire, le vendredi 12 mai 2017, quatre d’entre eux seraient aux mains du Commandant du Bataillon de Sécurisation de l’Ouest (BSO).

Le député, Tia André lors de sa déclaration. Ph. DMB

Le Rassemblement Des Républicains (RDR) a fait une déclaration de soutien aux « institutions de la République » dans laquelle, il « condamne » et « accuse » les mutins.

« Nous nous rappelons encore des 5 millions FCFA que le président de la République a octroyés aux militaires, lors de leur premier mouvement d’humeur en janvier 2017. Ce qui a occasionné une fronde sociale chez les fonctionnaires qui soutiennent avoir été mis en marge. Après avoir reçu ces 5 millions, il y 3 mois, ces mêmes militaires sortent armes à la main et sèment la terreur dans notre ville commune. Nous disons non et non», a lu le député de Man, Tia André au sortir de la rencontre.

« Cette fois-ci ces crises d’humeur ont porté atteinte à deux civils, notamment un jeune maçon et un élève de 6ème blessés respectivement à la jambe droite et à l’épaule. Nous ne pouvons plus rester là, les bras croisés, c’est pourquoi nous avons décidé au RDR de monter au créneau pour dire qu’on ne pouvait plus accepter cela », révèle M. Tia.

Le député élu du peuple exhorte les militaires à « privilégier » le dialogue social dans la recherche d’une solution à toutes leurs préoccupations.

Doumbia Balla Moise (District des montagnes)

Par Dayhem

Autre presse

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment