10212017Headline:

Etats-Unis-La blague raciste sur Barack Obama est passé trés mal

La blague raciste sur Barack Obama passe mal

Judy Shalo Nir-Mozes réfléchira bien avant de poster un nouveau tweet la prochaine fois. Ce week-end, l’épouse du ministre de l’Intérieur israélien s’est amusée à lancer une blague à ses followers sur Twitter. Drôle à son goût, elle n’a cependant pas plus du tout à la twittosphère.

“Savez-vous ce qu’est le café Obama? Noir et faible.” C’était les 51 signes de trop pour la journaliste Judy Shalo Nir-Mozes. En postant cette plaisanterie, l’épouse du ministre de l’Intérieur israélien ne pensait pas provoquer un tremblement de terre sur la planète Twitter. Et pourtant, Judy Shalo Nir-Mozes a bien tenté de minimiser la portée d’une telle blague. Si la Maison blanche ne l’a pas relevée, les internautes ne l’ont pas laissée passer: choqués par ce tweet ouvertement raciste, les followers de la journaliste ont vivement réagi et créé une véritable vague d’indignation touchant tout le réseau social.

L’épouse de l’homme politique a rapidement effacé le tweet pointé du doigt et fait part de ses regrets: “Je présente mes excuses, c’était une blague idiote que quelqu’un m’avait racontée. Président Obama, je n’aurais pas dû relayer cette blague inappropriée. J’aime les gens quelle que soit leur race ou leur religion,” s’est-elle expliquée en interpellant directement le président. “Désolée si j’ai blessé qui que ce soit. J’espère que je vais rester mariée une fois que mon mari aura atterri et qu’il aura entendu parler de ce que j’ai fait,” a-t-elle pousuivi. Judy Shalo Nir-Mozes n’est en effet pas mariée à n’importe qui. En plus d’être ministre de l’Intérieur, son époux Silvan Shalom est aussi chargé des relations avec les Etats-Unis.

Les Israéliens sont habitués au franc-parler de l’épouse du ministre qui commente régulièrement sur Twitter les questions d’actualité et les débats du moment. Animatrice radio, Judy Shalo Nir-Mozes est régulièrement invitée sur les plateaux des émissions télévisées. Après cette polémique, elle devrait cependant se faire beaucoup plus discrète.


 gala.fr

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment