02172019Headline:

France: Le Quai d’Orsay en colère contre les autorités italiennes au sujet des accusations sur l’appauvrissement de l’Afrique.

Luigi Di Maio appelait l’UE à prendre des sanctions contre la France qu’il tient pour responsable de l’appauvrissement de l’Afrique. Le Quai d’Orsay a donc convoqué l’ambassadrice d’Italie en France pour lui remonter les bretelles.

Le torchon brûle entre la France et l’Italie. C’est le moins que l’on puisse dire eût égard à l’escalade verbale observée ces derniers temps entre les autorités des deux pays frontaliers. Luigi Di Maio, vice-président du Conseil italien, déclarait en effet que l’Union européenne devrait prendre des sanctions contre la France, car elle est à l’origine de de la crise migratoire du fait de l’exploitation éhontée jusqu’à l’appauvrissement de l’Afrique. Il cite comme illustration le Franc CFA, qui est une monnaie coloniale, et qui sert à financer la « dette publique française ».

Ces déclarations n’ont pas été du goût des autorités françaises, qui ont tenu à apporter la réplique à cette critique. Aussi, le Quai d’Orsay a convoqué d’urgence l’ambassadrice italienne en France, Mme Teresa Castaldo pour s’expliquer sur ces propos « inacceptables et sans objet » de son vice-premier ministre.

Les déclarations des hautes autorités italiennes sont-elles une réalité ou une diffamation ? L’Afrique ne constitue-t-elle pas en réalité une véritable vache à lait pour la France ? La diplomate italienne pourra-t-elle apaiser cette tension montante entre la France et son voisin transalpin ?

Il est d’ores et déjà difficile de faire le juste pronostic dans la mesure où Matteo Salvini a lui-même apporté son soutien aux “Gilets jaunes” qui ont lancé des mouvements sociaux en France.

juene afrique

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment