04192021Headline:

Monde: la jeune Saint-Claudienne reçoit les honneurs de son ancien établissement scolaire

Pilote de ligne sur gros porteur à 30 ans, Aurélie Otvas a reçu mercredi les honneurs de son ancien lycée. La jeune Saint-Claudienne assure des vols trans-Atlantiques, sur Airbus 330 et 350, au service de la compagnie aérienne Air Caraïbes.

La pilote de ligne Aurélie Otvas érigée en modèle, par son ancien lycée, Ge

Le lycée Gerville-Réache de Basse-Terre lui a déroulé le tapis rouge et a célébré son parcours d’excellence. La jeune femme a pu échanger avec les élèves de la spécialité mathématiques au cours d’une rencontre-débat.
“Je suis très touchée de revenir ici, dans mon ancien établissement scolaire où j’étais de la seconde à la terminale. Je suis vraiment très émue de l’accueil qui m’est réservé, par tous ces élèves, qui me voient comme un modèle. Je n’aurais pas pu rêver mieux. Si je peux, par ma présence, les inciter à continuer dans leurs études, à être assidus et à persévérer.”, a-t-elle déclaré.

La pilote de ligne Aurélie Otvas érigée en modèle, par son ancien lycée, Ge

Une famille heureuse
M. et Mme Otvas, les parents d’Aurélie, étaient évidemment présents, hier dans la cour du lycée de Basse-Terre. Un établissement que Raymond, le papa, connaît bien puisqu’il fait partie de l’équipe pédagogique depuis de nombreuses années. « J’ai toujours aimé la mécanique et je suis naturellement devenu pilote privé, nous raconte-t-il. L’avantage, c’est que l’Éducation nationale me permet de concilier ma passion et mes activités d’enseignant. Une passion que je n’ai pas hésité à partager avec les élèves de l’académie que j’ai commencé par former au BIA. » Évidemment, ses deux enfants auront également passé les épreuves de ce brevet. Raymond les a d’ailleurs encouragés à embrasser ce cursus de l’aéronautique, après leur baccalauréat scientifique. Aurélie, qui a tout de suite accroché, a poursuivi sa formation avec le succès qu’on connaît. « Elle sentait que c’était sa vocation, ajoute le papa particulièrement heureux. Mon fils, lui, en raison des circonstances actuelles, s’est reconverti à d’autres études qui peuvent tout de même compléter son cursus. » Peut-être qu’il suivra plus tard la voie de sa sœur qui est devenue son mentor.

Perle Lola

Comments

comments

What Next?

Recent Articles