11122019Headline:

USA: une femme noire abattue à son domicile par un policier blanc

Un policier blanc de Fort Worth, au Texas, a été emprisonné lundi pour le meurtre d’une Noire de 28 ans, a déclaré la police.

Atatiana Jefferson a été tuée samedi vers 2 h 30 lorsque l’agent Aaron Dean a tiré une seule balle par la fenêtre de sa maison alors qu’elle prenait soin de son neveu de 8 ans.

L’affaire a débuté par un appel à la police, dans la nuit de vendredi à samedi, émis par un homme inquiet de voir la porte d’entrée de sa voisine ouverte depuis plusieurs heures. Dépêchés sur les lieux, deux agents ont contourné le domicile et ont « observé une personne debout près d’une fenêtre », selon un communiqué de la police. « Percevant une menace, un policier a sorti son arme de service et tiré un coup de feu », selon ce document. L’agent, un homme blanc employé depuis avril 2018 par la police de Fort Worth, « n’a pas annoncé qu’il était un policier avant de tirer », a reconnu le lieutenant Brandon O’Neil. Il a démissionné du service de police plus tôt lundi.

« Aaron Dean a été arrêté par la police de Fort Worth le 14 octobre. Dean a été accusé du meurtre d’Atatiana Jefferson. Dean est dans la prison du comté de Tarrant », a déclaré la police de Fort Worth sur Twitter.

Lundi, le chef intérimaire de la police de Forth Worth, Edwin Kraus a donné une conférence de presse sur ce meurtre.

Il a déclaré aux journalistes qu’il n’arrivait pas à donner une explication à cet incident. Selon Edwin, la seule fois où un policier est autorisé à tirer sur une maison occupée, c’est lorsqu’on tire sur lui de l’intérieur.

« Si l’officier n’avait pas démissionné, je l’aurais renvoyé pour avoir enfreint plusieurs politiques. Bien qu’il ait démissionné, il fait toujours face à des accusations criminelles ».

Lundi, la famille de Jefferson a demandé une enquête fédérale et la poursuite immédiate de Dean.

Selon M. Kraus, l’affaire a été présentée au Federal Bureau of Investigation afin qu’il d’examine les actions de M. Dean dans l’éventualité de violations des droits civils.

La mairesse de Fort Worth, Betsy Price, a déclaré que la ville ferait appel à un groupe d’experts nationaux pour examiner les mesures policières.

« Il n’y a rien qui puisse justifier ce qui s’est passé samedi matin, rien », a-t-elle déclaré.

Lire sur afrikmag

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment