08252019Headline:

États-Unis: abandonné près d’une décharge à la naissance, il lance le premier smartphone 5G

Abandonné près d’une déchargé à sa naissance, Freddie Figgers a survécu après avoir été adopté à l’âge de deux ans. Il est devenu un programmeur et inventeur informatique influent. Il est le PDG de Figgers Wireless, un géant des télécommunications aux États-Unis.

Figgers Wireless, est la seule entreprise de télécommunications appartenant à des Noirs en Amérique, d’une valeur de 62,3 millions de dollars. L’ingénieur logiciel autodidacte de 30 ans a récemment dévoilé le tout dernier téléphone de sa société de télécommunications, le Figgers F3, qui serait le premier smartphone 5G conçu aux États-Unis. Ce smartphone est doté d’un écran 4K ultra haute définition et d’une capacité de stockage record de 1 To, ce qui signifie que les utilisateurs ne manqueront jamais de stockage, rapporte blackbusiness.com.

« Les spécifications des smartphones F3 comprennent la compatibilité 5G avec un écran 4K et des caméras doubles arrière de 18 mégapixels », a déclaré l’Atlanta Business Chronicle.

Les smartphones F3 sont également équipés d’une fonction de résonance magnétique, permettant aux utilisateurs de charger plusieurs Figgers Gear à partir du Figgers Super Base Charger. Ils sont conçus pour fonctionner sur tous les opérateurs de téléphonie mobile dans le monde, pas seulement aux États-Unis.

Né à Quincy en Floride le 26 septembre 1989, Figgers était déjà, à l’âge de neuf ans, réparateur d’ordinateurs. Il a reçu son premier ordinateur de ses parents adoptifs, mais l’appareil est tombé en panne quelque temps après. Il s’est immédiatement lancé à la recherche d’une solution.

« Je me suis donné pour mission de réparer l’ordinateur. Je l’ai démonté cinq fois et j’ai finalement réussi à démarrer l’appareil. C’est à ce moment-là que mon parcours technologique a commencé. Aujourd’hui, ce même ordinateur fonctionne sous Windows 7 », a déclaré M. Figgers.

À l’âge de 12 ans, Figgers a eu son premier emploi comme technicien en informatique, il reparait des ordinateurs dans la ville de Quincy et faisait même partie d’une équipe qui a aidé à construire l’infrastructure de télécommunications NetQuincy qui fournissait des services Internet aux résidents locaux et aux entreprises dans les limites de la ville. À l’âge de 15 ans, il avait déjà lancé ses propres services d’informatique en nuage après avoir réalisé qu’il serait prudent d’être un employeur plutôt qu’un employé.

« J’ai commencé à réparer des ordinateurs pour des consommateurs et des entreprises locales dans ma ville natale et dans les comtés environnants. La même année, j’ai fondé Figgers Computers Inc. Il est surprenant qu’à l’âge de 16 ans, de nombreuses entreprises me faisaient assez confiance pour me permettre de venir réparer leurs ordinateurs, installer les réseaux locaux sans fils et surveiller leurs réseaux et ordinateurs, ce qui aurait eu un effet sur les activités quotidiennes. Les entreprises étaient ravies de m’avoir, mais en raison de mon âge, elles imposaient certaines restrictions », a-t-il déclaré.

L’ingénieur en logiciel est devenu la plus jeune personne de l’histoire à détenir une licence délivrée par la Commission fédérale américaine des communications (FCC), ce qui lui a permis de lancer sa propre entreprise de téléphones baptisée Figgers Wireless. Fondée en 2008, l’entreprise basée en Floride offre des forfaits d’appels et de données pour smartphones et comprend des téléphones 4G, les Figgers F1 et F2, ainsi que des accessoires sans fil. Le plus récent appareil de l’entreprise, le F3, comprend également un profil Invité qui permettrait aux consommateurs de partager leur téléphone sans craindre que leur vie privée ne soit violée.

Grâce aux applications de santé sur l’appareil, les consommateurs peuvent également suivre leurs objectifs de santé et leurs progrès. De plus, l’appareil a la capacité de traduire plus de 100 langues, ce qui facilite la communication entre les entreprises et les personnes.

En juin dernier, le rappeur Jeezy a annoncé un partenariat avec Figgers qui vise à « démocratiser et mettre sur le marché une technologie de qualité avec des produits sans fil qui rivalisent avec les standards actuels de la concurrence, mais à un prix beaucoup plus accessible ». Le F3, et les écouteurs, les F-Buds, ont été les premiers produits lancés dans le cadre de ce partenariat.

L’entrepreneur de 29 ans s’est également aventuré dans d’autres activités, notamment avec sa propre ligne de cartes de crédit et de débit FiggCash.

Il a également créé la Fondation Figgers pour soutenu les gens de sa communauté par le biais de bourses d’études, en parrainant des programmes pour les jeunes, en fournissant des secours en cas de catastrophes naturelles, etc.

« Je crois qu’il est important de transformer la compassion en action. Si vous constatez un problème, trouvez une solution pour avoir un impact et changer la vie de quelqu’un. J’ai commencé ma fondation avec mon salaire personnel. Je me souviens d’où je viens. Que sert-il à un homme de gagner le monde, s’il perd son âme dans ce processus ? Je veux avoir un impact sur ce monde et changer aujourd’hui pour un avenir meilleur parce que l’argent n’est rien d’autre qu’un outil, mais avec cet outil, nous pouvons avoir un impact et changer la vie quotidienne des gens ».

Lire sur afrikmag

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment