01182019Headline:

Abidjan: Adama Bictogo confirme la disparition des Partis membre du RHDP.

Pas question pour l’UDPCI de disparaître, même après le Congrès constitutif du RHDP unifié, telle est la position d’Albert Toikeusse Mabri. Et pourtant, Adama Bictogo, PCO de ce congrès, soutient le contraire.

Le Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP unifié) va inéluctablement phagocyter tous les partis politiques qui y ont adhéré. Pour le ministre Adama Bictogo, Président du comité d’organisation du Congrès du RHDP du 26 janvier 2019, la nouvelle entité politique va consacrer la dissolution de fait de tous ses adhérents.

Ainsi, après ce congrès, l’on ne devrait plus entendre parler du Rassemblement des républicains (RDR, parti présidentiel) de l’Union pour la démocratie et la paix en Côte d’Ivoire (UDPCI), du Mouvement des forces d’avenir (MFA, tendance Siaka Ouattara) du Parti ivoirien des travailleurs (PIT, tendance Joseph Séka Séka) et de l’Union pour la Côte d’Ivoire (UPCI, tendance Brou Serge Yao). Tous ces partis se fondront donc dans le RHDP unifié, qui deviendra par conséquent leur unique parti.

Mais face à la déclaration d’Albert Toikeusse Mabri, président de l’UDPCI, indiquant que la disparition des partis adhérents au RHDP n’est pas à l’ordre du jour, le ministre Adama Bictogo a décidé de faire une mise au point. C’était lors de la cérémonie d’investiture du nouveau Maire d’Adjamé, ce samedi 22 décembre.

Déclaration d’Adama Bictogo à propos du RHDP
A Adjamé, cet après-midi pour soutenir le nouveau maire de la commune, Soumahoro Farikou, j’ai saisi l’opportunité de cette communion pour annoncer à nos militants et militantes, la marche victorieuse du RHDP qui se prépare pour 2020. Pour nous, le 26 janvier reste le point de départ de la nouvelle offre politique du RHDP aux ivoiriens.

Naturellement, on ne peut faire cette offre politique en tant que RHDP et appartenir à un autre parti politique. Il ne sera plus possible au soir du 26 janvier 2019, de s’appeler Konan, le lundi, Diabaté le mardi et Beugré le mercredi. Pour nous le 26 janvier 2019, ce sera le finale de la scène qui conduira indubitablement chacun à un choix.

Des gens font de petits calculs, qui à la vérité ne résisteront pas à la réalité du terrain, à la grande vague du RHDP, qui, déjà à l’occasion des récentes élections locales, a montré sa force. Ils ne résisteront pas à la grande vague du RHDP au lendemain du congrès.

Je l’ai dit, on ne quitte pas un parti sur un saut d’humeurs. En famille, il y a toujours une solution aux problèmes qui se posent aux membres de la famille. Le RHDP est en marche. Et sa marche est rassembleuse. La présidentielle de 2020 commence pour nous le 26 janvier.

afrique-sur7.fr

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment