12032022Headline:

Burkina Faso: l’Institut Français de Bobo Dioulasso attaqué

Dans la ferveur de la tentative de coup d’Etat du nouvel homme fort du Burkina Faso, le capitaine Ibrahim Traoré, des manifestants demandant le départ du président Paul Henri Sandaogo Damiba ont attaqué l’Institut français de Bobo-Dioulasso, seconde ville du Burkina Faso.

Depuis l’attaque d’un convoi de ravitaillement à Gaskindé et qui a causé d’énormes pertes en vies humaines et d’importants dégâts matériels, la ville de Bobo-Dioulasso est secouée par des manifestations pour exiger la démission du président du Faso, Paul-Henri Sandaogo Damiba, compte tenu de la gestion de la crise sécuritaire. Mais, avec la situation confuse causée par l’annonce de la prise du pouvoir par le capitaine Ibrahim Traoré, les manifestations se sont multipliées dans la capitale économique du Burkina Faso, également deuxième ville en population après Ouagadougou.

Dans la soirée de ce 1er octobre 2022, l’Institut français de la ville de Bobo-Dioulasso située à 360 Km de Ouagadougou, a été saccagée. Dans les images diffusée sur les réseaux sociaux, on aperçoit la guérite et la devanture du bâtiment qui ont été saccagés par des jeunes, rejetant la coopération avec la France. Le panneau servant à afficher les informations et l’entrée principale notamment dudit institut ont été touchés.

Organe majeur de la coopération culturelle entre la France et ses anciennes colonies, les Instituts français sont des établissements de l’Etat Français pour la promotion de la Culture. Ils participent également à la promotion de la langue française.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles