10222018Headline:

Émigration: Émigration, les déplacements d’Africains concentrés sur l’Afrique

Question d’émigration, l’Africain reste plus souvent chez lui qu’on ne croit. Malgré les idées préconçues favorisées par les mouvements de foules observées sur les côtes libyennes et dans les autres pays frontaliers au continent européen, l’Africain ne quitte pas aussi souvent qu’on le croit son continent. La migration intracontinentale est beaucoup plus élevée que les déplacements des populations d’Afrique vers les pays occidentaux.

L’extrême pauvreté oblige parfois des hommes et femmes à tenter l’aventure en Europe ou tout simplement dans les pays développés. Ces dernières années, une immigration convulsive d’Africains vers l’Europe a remis au gout du jour certaines pratiques qu’on croyait bannies de notre société. De milliers d’Africains candidats au départ du continent ont été pris dans le piège d’esclavagistes libyens. Ce phénomène qui a heurté les sensibilités a pu faire croire en une tentative de fuite massive d’Africains de leur continent au regard des images de nombreux candidats au départ présentés par plusieurs médias.

La vérité est que l’Africain bouge peu de son continent. « L’Afrique est ainsi le continent qui comprend les flux migratoires les moins élevés au monde en proportion de la population totale. L’émigration s’effectue d’abord au sein de pays voisins : près de la moitié des migrants africains vivent ainsi en Afrique. », confirme une étude publiée par Institut Montaigne.

Mais si l’Africain bouge peu, ce n’est pas tellement par choix, mais par obligation. « La grande pauvreté se révèle être un obstacle à l’émigration plutôt qu’un déterminant (du fait du manque de capital de départ) », rajoute Bruno Tertrais, spécialiste de géopolitique, Directeur adjoint de la Fondation pour la recherche stratégique (FRS), dans son livre « La Revanche de l’Histoire. Comment le passé change le monde » paru aux Éditions Odile Jacob, 2017.

La migration intracontinentale observée montre bien que certains pays sont plus ciblés par zone que d’autres. Pour l’Afrique de l’Ouest, la Côte d’Ivoire et le Nigéria sont les pays qui reçoivent le plus de migrants en provenance de pays voisins. Les Ivoiriens, contrairement aux Ghanéens, libériens et aux Burkinabés, partent peu de chez eux, y compris pour l’Europe et les États-Unis, même si le nombre de demandeurs d’asile ivoiriens a doublé en France ces dernières années.

Un autre pays connait la même réalité dans le sud du continent. L’Afrique du Sud est prise d’assaut par tous ses voisins.

Contrairement à ce qu’on pourrait croire, les pays du Maghreb n’intéressent que très peu les migrants noirs. Une large majorité de ceux qui s’y trouvent n’y sont qu’en transit pour l’Europe.

 

afrique-sur7.fr

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment