06242024Headline:

Karna Non Coulibaly dans le domaine des cultures maraîchères: les femmes du nord heureuses

Peut être une image de 11 personnes, personnes debout et herbeBénéficiaires du Projet d’Appui au Programme social du Gouvernement (PA-PsGouv) dans le domaine des cultures maraîchères, les femmes membres des groupements “Binkéléma” de Dopiankaha et “Chongagnigui” de Lavononkaha, deux villages de la sous-préfecture de Karakoro, dans le département de Korhogo, ont été heureuses de recevoir la visite du Coordonnateur Général du PsGouv et du PA-PsGouv, Non Karna Coulibaly. C’était le samedi 25 février 2023 dans le cadre de la mission qu’il conduit dans le District des Savanes (Poro, Tchologo et Bagoué) depuis le mercredi 22 février et dont l’objectif est de s’imprégner des réalisations dans ces localités.

Accompagné de Nazarette Koulou, Coordinatrice nationale des filières Racines, Tubercules et Plantain (RTP) et d’une forte délégation de la Zone Nord de l’Agence nationale d’Appui au Développement rural (ANADER), Non Karna Coulibaly s’est félicité des productions maraîchères, notamment des oignons violets de Galmi cultivés tant par les 59 membres de “Binkéléma” que par les 48 membres de “Chongagnigui”. Dans le cadre de ce projet, le groupement “Binkéléma” de Dopiankaha, a gratuitement reçu 6,5 ha d’intrants (semences, engrais, insecticides, fongicides, biostimulants et herbicides) et de petits matériels(dabas, binettes, bottes, limes, arrosoirs, pulvérisateurs, imperméables, gants, masques et lunettes) en 2022. Le groupement “Chongagnigui” de Lavononkaha a également reçu 5 ha d’intrants et du matériel.

De mi-novembre 2022, date de repiquage, à ce jour, chaque groupement a pu réaliser 2 ha d’oignons violets de Galmi dont les récoltes ont commencé. Avec l’encadrement technique de l’ANADER, chaque groupement s’attend, en moyenne, à une production de 40 tonnes d’oignons d’ici à fin mars 2023.
Après l’oignon, seule culture principalement développée actuellement en contre-saison, les autres cultures, dont les pépinières sont déjà mises en place, seront déployées en masse. Il s’agit des aubergines, du piment, du chou, de la laitue, du gombo, de la carotte et de la tomate.

Dans la Direction régionale Nord (Poro et Tchologo), la mise en œuvre du PA-PsGouv se déroule globalement bien. À la date du 20 février 2023, ce sont 245 ha de cultures maraîchères mis en place par cycle pour huit spéculations et 1 158 kits d’intrants qui ont été distribués aux producteurs par cycle. Il s’agit aussi de 51 groupements de cultures maraîchères qui sont accompagnés dont 12 sites sont aménagés et fonctionnels, 2 940 tonnes de légumes et 1 000 tonnes d’attiéké commercialisées. À Korhogo et à Ferkessédougou, respectivement 12 et 39 groupements de maraîchers sont formés et encadrés.
Hormis la production maraîchère, les cultures vivrières, notamment les productions de boutures de manioc, de manioc et de ses dérivés (attiéké, placali) y sont développées. À Ferkessédougou dans le Tchologo, ce sont 288 ha de production de boutures de manioc, 4 800 tonnes de manioc et 1 270 tonnes de produits dérivés qui sont attendus cette année.
Mieux, un groupement de transformatrices de manioc composé de 25 femmes et équipé de matériel de transformation, bénéficie de l’accompagnement en technique et hygiène environnementale.

En perspectives, de juin à août 2023, ce sont 2 880 000 boutures qui devraient être distribuées. 1 419 producteurs et groupements seront appuyés de janvier à décembre 2023 à la commercialisation de leurs produits.

What Next?

Recent Articles