10302020Headline:

Présidence du FPI :Pourquoi les dossiers de candidature de Gbagbo posent problème – Ce que Affi réserve le 14 novembre

gbagbo et affi

Accompagné de certains fédéraux, le vendredi 31 octobre dernier, Michel Gbagbo a déposé les dossiers de candidature de Laurent Gbagbo au poste de président du Front populaire ivoirien (Fpi).

Pour l’instant, c’est la première candidature enregistrée par le comité de contrôle pour le congrès qui se tiendra du 11 au 14 décembre prochain. Ces élections ouvrent la succession à la gestion d’Affi N’guessan contesté actuellement au sein de son parti. Les dossiers sont constitués de la photocopie de la carte nationale d’identité de Laurent Gbagbo, de la carte de militant de 2014, du reçu du droit de candidature qui s’élève à 100.000 F Cfa, de deux photos d’identité de même tirage, de l’attestation de régularité de cotisations depuis 2012, délivrée par le Snafip, de l’attestation d’appartenance à une fédération, de l’attestation d’appartenance à un organe fédéral, délivré par l’organe concerné et d’une demande manuscrite.

Selon des sources proches du parti, les dossiers du ”Woody de Mama” posent problème. En effet, en dehors de tous les papiers demandés, précise notre informateur, il manque la signature du concerné à la demande manuscrite. Concernant les conditions d’éligibilité, notre source affirme que l’ex-président ivoirien n’a pas au moins cinq (5) années de présence dans le parti puisque depuis depuis le 30 novembre 2011, il est incarcéré à la Haye, en attente de procès qui, selon le Procureur de la Cour pénale internationale, pourrait se tenir en septembre 2015. Or, cette disposition est requise pour tous les candidats à la présidence du Fpi. En pareil cas, déduit notre source, Laurent Gbagbo pourrait être déclaré inéligible à ce poste pour le prochain congrès du Fpi.

Interrogé hier, au téléphone, sur la question, le Fédéral Soro Kélofohoua, porte-parole des signataires de l’appel de Mama et présent lors du dépôt des dossiers de Laurent Gbagbo, s’est montré évasif. «Je ne suis pas trop habilité à faire des commentaires sur les documents. Les commentaires sont internes au parti. Nous avons remis les dossiers à l’organe compétent et c’est à lui de statuer», a coupé net l’initiateur de l’appel de Mama. Allant plus loin dans son argumentaire, il précise que l’article 12 des statuts du Fpi permet à tout militant de proposer, de critiquer ou de demander le retrait d’une candidature à une élection. «C’est ce que nous avons fait», insiste-t-il, avant de poursuivre: «La candidature de Laurent Gbagbo est normale. Tous les documents ont été déposés. Nous ne sommes pas nouveau, ayant des règles et des textes que nous connaissons».

De l’autre côté, l’on se prépare. L’actuel président, Pascal Affi N’guessan, qui entend se succéder, prépare sa monture. Il multiplie les tournées à l’intérieur du pays pour expliquer le bien-fondé de sa démarche. Il entend s’investir pleinement dans le jeu politique et participer à la présidentielle de 2015. Pour les militants de son camp, le Fpi devrait participer aux élections à venir. C’est ainsi que, selon des sources proches de son staff, c’est le 14 novembre prochain qu’il déposera sa candidature en vue de rempiler au poste de président de son parti. (…)

Lire la suite sur linfodrome.ci

Comments

comments

What Next?

Related Articles