06232017Headline:

Ghana : Un policier s’éprit de force d’une conductrice, hum affaire de travail…

Le professionnalisme et la conduite éthique du service de police du Ghana sont remis en question par les Ghanéens à la suite d’une scène étonnante qui s’est produite au poste de contrôle de police à Dzorwulu, en plein cœur  d’Accra.

Une femme a raconté comment un policier au poste de contrôle de Dzorwulu a fait son chemin pour l’embrasser de force sur les lèvres après l’avoir arrêtée pour interrogatoire.

La victime (dont le nom reste anonyme) était stupéfaite car l’officier ne pouvait fournir aucune explication pour sa conduite non professionnelle et injustifiée.

Selon la conductrice, sa tentative de déposer une plainte officielle dans divers commissariats de police a attiré des réactions plutôt décevantes, y compris des policiers au poste de police d’Achimota qui se moquaient de l’incident.

Quant au poste de police de Kotobabi, selon elle, les policiers l’exhortent à «pardonner leur collègue».

La plupart des conductrices, avouent avoir eu affaire à des policiers tâtonnés, surtout la nuit à certains points de contrôle à Accra, y compris le poste de contrôle où l’incident a eu lieu.

Bien que la victime ait déclaré que l’agent avait été identifié, l’administration de la police ne s’est pas encore officiellement prononcée sur la question.

L’officier se serait mis à genoux et aurait présenté ses excuses lorsque la victime aurait décidé de porter plainte.

Kady Coulibaly

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment