11282021Headline:

Sénégal: l’explosion d’une mine anti-char en Casamance fait six mort et sept blessés

Le drame est survenu vendredi 22 octobre alors que les victimes revenaient de la prière à bord d’une calèche. Sur place, on parle d’une mine déterrée par les pluies dans cette zone très fréquentée où subsistent encore beaucoup de dangers dus à ces mines.

Les morts sont tous des élèves et des étudiants résidents dans le village de Kandiadiou, près de la frontière gambienne. Les sept autres blessés ont été évacués dans la soirée vers l’hôpital de Ziguinchor et celui de Bignona par des éléments de l’armée en patrouille non loin de la zone.

« C’est une charrette qui a sauté sur une mine anti-char. Elle transportait des jeunes qui revenaient de la prière du vendredi », nous confirme une source sur place.

Ce n’est pas la première fois que des incidents de ce genre se produisent en Casamance. L’armée y a enregistré au mois de juin dernier au moins trois morts et une dizaine de blessés dans l’explosion d’une mine anti-char.

Des opérations de déminage coordonnées par le Centre national d’action anti-mine du Sénégal (Cnams) sont en cours en Casamance après trois décennies de conflit armé dans cette région séparée du reste du Sénégal par la Gambie. Mais ces opérations sont suspendues dans le département de Bignona du fait de la menace encore présente d’éléments du MFDC. Au total près d’1,9 million de kilomètres carrés doivent être déminés selon le Cnams afin de permettre un rapide retour des populations déplacées.

L’armée a repris la quasi-totalité des bases qui étaient aux mains des rebelles indépendantistes du Mouvement des forces démocratiques de la Casamance.

Melv Le sage

Comments

comments

What Next?

Recent Articles