05182024Headline:

Lancement de la 3e édiction du festival ASHA : Célébration de l’éducation agricole des femmes rurales

La place publique de Djangobo, village situé dans la sous-préfecture de Yakassé-Attobrou, s’est illuminée le 13 avril 2024 à l’occasion du lancement de la 3ème édition du Festival Asha.

Cet événement majeur parrainé par Anne-Marie Armelle Yougoné Lou Yona, épouse Zoro, ancien sous-préfet de Yakassé-Attobrou et conseillère technique au Cabinet de la présidente du Sénat, et organisé par la Fondation Asha, se déroulera du 16 au 18 mai 2024 autour du thème : « Investir dans l’éducation agricole des femmes rurales pour un avenir durable ».

L’objectif principal de ce festival est de mettre en lumière le rôle crucial des femmes rurales dans le développement durable, en particulier dans le domaine de l’agriculture. Selon Général Colbert, président de la Fondation Asha, cet événement vise à transcender les obstacles qui entravent le potentiel des femmes rurales, en leur offrant des opportunités d’éducation et de formation. Il a souligné l’importance de soutenir ces femmes, véritables piliers de leurs communautés, dans leur quête d’autonomie et d’épanouissement.

Tous ont salué l’initiative de la Fondation Asha et ont exprimé leur engagement envers la promotion et la valorisation des femmes rurales.
La cérémonie de lancement a été marquée par la présence de nombreux dignitaires, dont Gisèle Yapi, 3ème adjointe au maire de Yakassé-Attobrou, représentant le maire, et Patricia Ahou Kouassi, épouse Bomisso, secrétaire de préfecture et préfet par intérim de Yakassé-Attobrou. Tous ont salué l’initiative de la Fondation Asha et ont exprimé leur engagement envers la promotion et la valorisation des femmes rurales.

Dans son discours, Anne-Marie Armelle Yougoné Lou Yona, marraine de cette édition, a exprimé sa gratitude envers les organisateurs pour lui avoir confié ce rôle honorable. Elle a partagé son expérience en tant qu’ancienne sous-préfète, où elle a œuvré pour regrouper les femmes en coopératives afin de les encourager à retourner à la terre. La marraine a exhorté les femmes présentes à saisir les opportunités offertes par la Fondation Asha et à s’impliquer activement dans le développement agricole de leur région.

Le festival comprendra diverses activités, notamment des programmes d’alphabétisation fonctionnelle numérique, des financements pour des activités génératrices de revenus, ainsi que des initiatives visant à améliorer l’accès aux soins de santé pour les femmes rurales. Ces actions sont perçues comme le début d’un long chemin vers l’autonomisation des femmes rurales et la construction d’un avenir durable.

What Next?

Recent Articles