05292017Headline:

Placement d’argent en Côte d’Ivoire (Acte 5):Comment Soro Doh et son frère Silué ont ruiné la maison ABG inter

commium manifestant aegroport fhb

Née juste après le début de la crise militaro-politique de septembre 2002, la maison de placement d’argent dénommée ABG inter a, à l’image des autres banques ‘’volantes’’, ruiné les espoirs de toutes les personnes qui ont cru en ce mensonger  projet de e-business. 

Dirigée par trois (03) promoteurs à savoir Amadou Gueye, Droubly (il se reconnaitra) et Koffi Paterne,  la maison de placement d’argent ABG inter a occasionné la ruine de nombreux souscripteurs. Dans un contexte d’escroquerie nationale organisée avec la complicité du régime Gbagbo. La FESCI n’a pas fait dans la dentelle. Son entrée en scène dans la gestion des maisons de placement d’argent n’a pas facilité les choses pour les souscripteurs. Elle a même envenimé les choses.

 

Selon un rapport produit par l’Association des souscripteurs en e-business de Côte d’Ivoire, les promoteurs de la structure ABG ont subi le chantage éhonté non seulement de membres du Comité national en e-business de Côte d’Ivoire (CNS-EB) censés défendre leurs intérêts, mais aussi de membres influents de la Fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire. A l’image des autres promoteurs de maisons de placement, la maison ABG a été l’objet d’un chantage de la part de Zahiri Serges et Gouré Bi Trazié. Ces derniers ont, selon des sources très crédibles, séquestré le promoteur Droubly un dimanche à son domicile privé alors qu’il était en compagnie de sa fille, et conduit manu militari à la Cité rouge (cité des étudiants). Là-bas, il se verra contraint de céder à ses ‘’ravisseurs du jour’’ trois (03) de ses villas-papiers à l’appui- acquises avec l’argent des acquéreurs. Le tout accompagné de la rondelette somme de 5 millions de FCFA remise à Soro Doh, alors membre influent du CNS-EB et bras séculier du pouvoir FPI. Son frère, Silué Doh, commerçant à Adjamé, lui, se verra attribuer, à la somme de 30 millions FCFA une autre villa située à Cocody-Angré Soleil 3. L’argent récolté de la vente de ces maisons acquises frauduleusement avec l’argent des acquéreurs, sera partagé entre les membres du comité censé protégé les intérêts des victimes, notamment Zahiri Serges, Gouré Bi, Kouadio Léonce, un certain Over, Gauthier et Saille Saille. Encore une fois, les victimes seront flouées et laissés pour compte. En attendant qu’une enquête minutieuse se déroule pour faire la lumière sur cette affaire, il se raconte qu’un certain capitane Loukou, en fonction à la marine marchande au Port d’Abidjan, pourrait être d’une grande utilité dans les témoignages pour avoir lui-même été membre du CNS-EB.

Junior Ouattara

africanewsquick

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment