09292022Headline:

Mort d’Elizabeth II : un bouc blanc aperçu à l’intronisation de Charles III crée la polémique

À l’occasion de l’intronisation de Charles III, consécutive à la mort de la reine Elizabeth II, un bouc blanc a été aperçu, tenu en laisse par un soldat. Très vite, les spéculations ont fait état de ce que l’animal a été sacrifié, en l’honneur du nouveau roi du Royaume-Uni, comme cela a cours dans certaines contrées de la planète.

 

La reine est morte, vive le roi ! Il y a quelques jours, le monde entier était figé, pendant que les cérémonies funéraires de la monarque britannique se déroulaient. Suite à la mort de la cheffe de la Commonwealth, à 96 ans, après un règne kilométrique de 70 ans, Elizabeth II a été inhumée, lundi 19 septembre 2022, dans l’intimité familiale.

Or, le samedi 10 septembre dernier, avant que les obsèques de la défunte monarque ne connaissent leur épilogue, la couronne britannique a été portée sur la tête de son fils aîné, Charles, le duc d’Édimbourg, qui prendra le titre de Charles III. Lors du déroulé de la cérémonie d’intronisation du nouveau roi, une image, qui avait cours, jusque-là, sans susciter la moindre polémique, a, cette fois-ci, attiré l’attention des internautes.

Un bouc blanc, animal sacrificiel ?

Dans la foule, en effet, un bouc blanc a été aperçu, tenu en laisse par un soldat. Au milieu des obsèques de la souveraine britannique, les internautes ont trouvé le moyen de lier la présence de cet animal domestique à un probable sacrifice, comme cela se fait dans certains pays du globe, lors de pareilles cérémonies.

Mine de rien, cette image a créé une vive polémique, qui a fini par prendre des proportions inimaginables. Alors que ce fait ordinaire continue d’alimenter les commentaires, les plus absurdes, un éclairage s’impose.

Selon les informations, glanées, çà et là, le fameux bouc blanc, loin d’être un animal sacrificiel, est un « membre », à part entière, de l’armée britannique. Dénommée William Windsor, alias Billy, la bête porte le grade d’Aspirant-Caporal (Lance Corporal), et officie au sein du 1er bataillon du Royal Welsh, un régiment d’infanterie de l’Armée de terre britannique.

Mieux, Billy n’est pas une mascotte militaire, mais un membre régulier des forces armées. Son role principal est de marcher devant le bataillon. Offert, en 2001, par la reine Élisabeth II, elle-même, l’animal a pris sa retraite, 20 mai 2009, en raison de son âge avancé.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles