06172024Headline:

Cameroun : L’opposant Cabral Libii écarté des festivités du 20 mai

Au Cameroun, Cabral Libii, un opposant politique, dénonce un « acharnement » des autorités à son égard.

Depuis six mois, les difficultés s’accumulent pour le candidat du PCRN, qui s’était classé troisième à l’élection présidentielle de 2018 et aspire à se présenter de nouveau en 2025. Dernier revers en date : l’exclusion de son parti des défilés du 20 mai, célébrant la fête de l’Unité nationale.

Vendredi dernier, lors de la répétition générale du défilé sur le boulevard du 20 mai à Yaoundé, les militants du PCRN étaient absents. Le préfet du Mfoundi avait informé le responsable départemental du parti deux jours plus tôt. Dans un courrier daté du 15 mai, il stipulait que le PCRN ne pouvait plus participer en raison de dissensions internes au parti, qui pourraient perturber les festivités.

Pourtant, cinq jours avant, le 10 mai, le même préfet avait invité le PCRN à participer au défilé civil aux côtés de huit autres formations politiques. Cette consigne avait été relayée à l’échelle nationale. Les dissensions mentionnées renvoient à une procédure judiciaire initiée fin de l’année dernière par le fondateur du parti, Robert Kona, qui cherche à faire annuler le congrès de Guidiguis de 2019, où Cabral Libii avait été désigné président du PCRN, rappelle Amélie Tulet du service Afrique.

Depuis lors, Cabral Libii accuse les autorités, notamment le ministre de l’Administration territoriale, de manœuvrer contre lui. Il parle de « persécution » visant à l’empêcher de se présenter en 2025 en le privant de sa base politique.

Cette semaine, une lettre attribuée à Atanga Nji, le ministre de l’Administration territoriale, circule sur internet. Adressé à Elecam, l’organe électoral du Cameroun, il affirme le statut de Robert Kona en tant que président-fondateur du PCRN.

Prévue en juin, la procédure lancée par Robert Kona pour annuler le congrès de 2019 de Guidiguis en est à sa cinquième audience, devant le Tribunal de première instance de Kaele dans l’Extrême-Nord du pays.

What Next?

Recent Articles