04232024Headline:

OUATTARA VA-T-IL ENFIN LIBÉRER DOGBO BLÉ, SÉKA SÉKA ET LES PRISONNIERS PRO-GBAGBO?

Le président de la République Alassane Ouattara semble être disposer à poser des actes forts pour la consolidation de la paix sociale en Côte d’Ivoire. Va-t-il enfin user de son pouvoir discrétionnaire en tant que Président du Conseil supérieur de la magistrature pour ordonner la libération des prisonniers liés aux crises ivoiriennes. Voici ce qu’il a promis fin février.

Ouattara prévoit une bonne nouvelle fin février
Alassane Ouattara, président de la République de Côte d’Ivoire, est très heureux depuis que les Éléphants ont remporté la CAN 2023. Selon lui, les Ivoiriens ont fait preuve de solidarité et de fraternité durant ce tournoi. Fort de ce constat, il a annoncé lors du premier conseil des ministres post-CAN qu’il ferra de sorte que la cohésion, la fraternité et la réconciliation soient davantage renforcés entre les Ivoiriens.

Je ferai, dans ce sens, d’importantes annonces d’ici la fin du mois de février » a déclaré le président Ouattara devant le Premier Ministre Beugré Mambé
« Je souhaite que ce climat de paix et de cohésion constaté tout au long du déroulement de cette CAN soit maintenu et renforcé. Je ferai, dans ce sens, d’importantes annonces d’ici à la fin du mois de février » a déclaré le président Ouattara devant le Premier Ministre Beugré Mambé et l’ensemble des membres du gouvernement.

LIRE AUSSIAVANT PRÉSIDENTIELLE 2025 : KANDIA CAMARA ANNONCE LA MODIFICATION DU CODE ÉLECTORAL ET DU CODE SUR LA NATIONALITÉ
Pour des observateurs, c’est le moment idéal pour le Président de la République d’ordonner la libération du général Bruno Dogbo Blé, ancien commandant de la garde républicaine, le commandant Anselme Séka Séka, ex-aide de camp de l’ancienne première dame Simone Gbagbo, le vice-amiral Vagba Faussignaux, ancien chef de la Marine ivoirienne et bien d’autres qui croupissent en prison depuis plus de dix (10) ans.

Gbagbo avait, à plusieurs reprises, demandé leur libération
Ils sont accusés pour leur rôle joué lors de la crise post-électorale de 2010-2011. L’ancien chef d’Etat Laurent Gbagbo n’avait de cesse d’appeler à leur libération. Le président Alassane Ouattara profitera-t-il de la ferveur de la CAN pour les libérer ? Rendez-vous fin février.

What Next?

Recent Articles