05302024Headline:

Retard dans la libéralisation du secteur de l’électricité, Le gouvernement s’explique

Le porte-parole du gouvernement s’est exprimé sur le retard dans la libéralisation du secteur de l’électricité, une promesse faite il y a huit ans lors de la célébration de la Fête du Travail par le Président Alassane Ouattara.
« Il faut mettre fin aux monopoles de la CIE et de la SODECI. C’est la concurrence qui fera baisser le prix de l’électricité. Je lance donc un appel à tous ceux qui souhaitent investir dans ce secteur de le faire pour que nous ayons une saine compétition qui permettra de baisser les coûts ».

Par cette promesse faite le 1ᵉʳ mai 2016 lors de la célébration de la Fête du Travail, Alassane Ouattara ouvrait la voie à la libéralisation du secteur de l’électricité en Côte d’Ivoire, avec l’objectif de mettre fin aux monopoles de la Compagnie Ivoirienne d’Électricité (CIE) et de la Société de Distribution d’Eau de la Côte d’Ivoire (SODECI).

Cette démarche vise à encourager la concurrence pour faire baisser les prix de l’électricité. Mais où en est-on aujourd’hui avec ce projet huit ans plus tard ?

Lors du compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 8 mai 2024, le porte-parole du gouvernement a été sollicité pour clarifier la situation. Le ministre Amadou Coulibaly a fait savoir que la concrétisation de cette ouverture du marché de l’électricité se fait toujours attendre, laissant entrevoir une volonté gouvernementale de procéder avec prudence, en évaluant attentivement les options disponibles.

« Vous savez très bien que le secteur de l’eau a été libéralisé et qu’il n’y a pas qu’une seule société qui produit de l’eau aujourd’hui. Il va inévitablement s’en dire que certains se sont intéressés à la production de l’eau. Lorsque nous aurons des offres intéressantes sur la production de l’électricité, le gouvernement analysera », a-t-il déclaré.
Cette clarification du porte-parole du gouvernement intervient dans un contexte de vives contestations populaires suite aux récentes augmentations des tarifs de l’électricité. En juillet de l’année dernière, une première hausse a été observée, suivie d’une nouvelle augmentation de 10% en décembre 2023.

What Next?

Recent Articles