05262024Headline:

Crédit-bail : La Chambre de commerce instruit des chefs d’entreprises

La Chambre de commerce et d’industrie de Côte d’Ivoire (Cci-ci), dirigée par Touré Faman, a organisé, le jeudi 4 avril 2024, dans ses locaux à Abidjan-Plateau, en collaboration avec le Fonds africain de garantie et de coopération économique (Fagace), la première session 2024 des ateliers Perfor’M.

Cet atelier de formation dont le thème est : « Comprendre le crédit-bail pour booster son entreprise », a pour objectifs d’accroître la performance des entreprises ; de renforcer les capacités des dirigeants et surtout de fédérer un réseau fort des petites et moyennes entreprises (Pme).

En organisant cet atelier, la Chambre de commerce et d’industrie de Côte d’Ivoire entend jouer pleinement ses missions qui consistent entre autres à appuyer les entreprises, à les accompagner à atteindre leurs objectifs de production, de commercialisation voire de transformation.

Le directeur de l’institut de formation du Fagace, Bassirou NDaw a indiqué que le crédit-bail est un outil puissant de financement mais malheureusement méconnue en Afrique. Pour lui, cet atelier vise à faciliter aux entreprises surtout aux Pme l’accès au crédit-bail.

« L’idée est de donner tous les outils nécessaires aux Pme afin qu’elles aient une meilleure compréhension du crédit-bail. Au sortir de cet atelier, tous les participants seront à mesure de comprendre le fonctionnement du bail, ce qu’il faut pour en bénéficier et surtout les opportunités pour les différentes Pme », a expliqué Bassirou NDaw.

Pour Marie-Odile Ségnéblé, directrice commerciale et marketing d’Alios Côte d’Ivoire, pour le compte de l’Afrique de l’ouest, il s’agit de montrer aux Pme ce que le crédit-bail peut leur apporter pour le développement de leurs entreprises. « Tant que vous avez des acquisitions à faire en terme de mobilier ou immobilier à usage professionnel, c’est le crédit-bail qu’il vous faut », a-t-elle conseillé.

Aussi, a-t-elle donné les obligations et les droits du preneur ainsi que du bailleur. Selon Marie-Odile Ségnéblé, les obligations du preneur sont entre autres ; de payer le loyer ; d’assurer le bien et de ne pas l’aliéner. En effet, ses droits sont de négocier directement avec le fournisseur ; d’agir directement contre le fournisseur en cas de vice du bien et le droit de résilier le contrat avant terme.

Pour ce qui est du bailleur, ses obligations se résument entre autres à informer le fournisseur de l’opération du crédit-bail ; de s’abstenir à gêner le preneur dans sa jouissance du bien loué et le paiement du prix aux fournisseurx, et ses droits consistent en la perception des loyers ; de visiter le bien loué ; de percevoir directement l’indemnité d’assurance en cas de sinistre et de récupérer son bien en cas de défaillance du preneur et demander l’ensemble des loyers impayés.

What Next?

Recent Articles