05262024Headline:

Semaine nationale de la presse : Le ministre Amadou Coulibaly salue un outil de renforcement du dialogue

A l’ouverture de la première édition de la Semaine nationale de la presse, le 15 avril 2024 à Abidjan, le ministre de la Communication, Amadou Coulibaly, a salué la tenue de cet évènement qui permettra de renforcer le dialogue entre les médias et le public.

Lors de l’ouverture de la première édition de la Semaine nationale de la presse ce lundi15 avril 2024 à Abidjan, le ministre de la Communication, Amadou Coulibaly, a exprimé sa satisfaction quant à la tenue de cet événement, avant de souligner son importance dans le renforcement du dialogue entre les médias et le public.

‘’Je suis convaincu que cet événement sera un succès et qu’il permettra de renforcer le dialogue entre les médias et le public. Il rappelle également au journaliste son rôle crucial en tant que repère indispensable et enracinement social dans la consolidation de la démocratie’’, a déclaré Amadou Coulibaly.

Dans un monde caractérisé par la prolifération des sources d’information et la montée en puissance des réseaux sociaux et de l’intelligence artificielle, le ministre a souligné l’importance de développer un esprit critique face aux flux d’informations. Il a également souligné le rôle des médias dans l’encouragement de l’engagement citoyen en donnant la parole à tous et en permettant aux citoyens de participer au débat public.

Il a également souligné le droit des lecteurs à exiger une information de qualité, caractérisée par sa sourcée, sa vérification, son équilibre et sa consolidation
Amadou Coulibaly a insisté sur le professionnalisme des journalistes, les exhortant à exercer leur métier dans le respect des règles éthiques et déontologiques. Il a également souligné le droit des lecteurs à exiger une information de qualité, caractérisée par sa sourcée, sa vérification, son équilibre et sa consolidation.

Le ministre de la Communication a rappelé la volonté du Président de la République de promouvoir une presse professionnelle et compétitive à l’échelle internationale en Côte d’Ivoire. ‘’Mon devoir au sein du gouvernement consiste à créer les conditions favorables à l’émergence d’une presse professionnelle et de qualité, une presse libre et responsable pour notre pays’’, a-t-il assuré.

De son côté, le président de l’Autorité nationale de la presse, Samba Koné, a souligné que l’institution de la Semaine nationale de la presse vise à restaurer le lien entre les médias et le citoyen. À travers le thème “Médias, esprit critique et engagement citoyen : quelles réalités en Côte d’Ivoire ?”, l’objectif est d’identifier des solutions pour faire face à la désinformation.

What Next?

Recent Articles