06272022Headline:

Au Sénégal, la mort d’une femme enceinte à l’hôpital provoque un tollé

Une jeune femme d’une trentaine d’années, enceinte de neuf mois, est morte le 7 avril après avoir demandé en vain une césarienne dans un hôpital public de la ville de Louga, dans le nord du Sénégal. L’affaire a provoqué une vive émotion dans le pays où la population dénonce le manque de moyens dans le secteur de la santé.

La mort d’une femme enceinte à l’hôpital, après ce que la presse locale a présenté comme “une longue agonie et un déni de soin”, a suscité une émotion considérable au Sénégal poussant le chef de l’État à réagir et à promettre “toute la lumière” sur ce drame.

Les faits remontent à plusieurs jours et se sont produits dans un hôpital public de la ville de Louga, dans le nord du pays. Selon la presse sénégalaise, la jeune femme, âgée d’une trentaine d’années, mariée et enceinte de neuf mois, y est morte le 7 avril après avoir demandé en vain une césarienne. Le personnel de l’établissement aurait refusé sa requête, arguant que son opération n’était pas prévue, et menacé de la chasser si elle insistait.

“Inacceptable” a titré lundi en Une le journal sénégalais Libération. Selon les médias, la jeune femme a attendu pendant une vingtaine d’heures une intervention qui n’est jamais venue, avant d’expirer en prononçant des mots largement relayés lundi et mardi sur les réseaux sociaux : “Opérez-moi car je ne sais pas si je serai encore là demain.” Son bébé n’a pas été sauvé.

Comments

comments

What Next?

Recent Articles