07212018Headline:

Abidjan: Yasmina Ouégnin interpelle le secrétaire exécutif du PDCI, Maurice guikahué

La vice-présidente de l’Assemblée nationale ivoirienne, Yasmina Ouégnin a désapprouvé dimanche au Canada, où elle est en mission, “la caricature de l’image d’une jeune femme inconsciente” que lui a concédé Maurice Kakou Guikahué, secrétaire exécutif du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), formation dont elle est issue, dans un communiqué.

“Je ne tolère pas l’image d’une jeune femme inconsciente et imprudente que vous vous acharnez à me concéder”, a dit Mlle Ouégnin.

Dans une vidéo sur Facebook, Maurice Guikahué a utilisé une “comparaison” pour illustrer les tensions qui règnent au sein de la formation, en présence des délégués généraux élargie aux militants du Parti démocratique de Côte d’Ivoire, résidants en France.

“En illustration, vous avez jugé utile d’indiquer, à votre auditoire, avec force gestuelle et mimiques, la conduite que je suis supposée avoir adoptée, durant la réunion du Bureau Politique du 18 décembre 2014, au cours de laquelle était discuté +l’appel de Daoukro+ et pour laquelle des sanctions disciplinaires ont été prises à mon encontre”, a commenté la députée de Cocody.

La députée Ouégnin et certains militants de la formation politique se sont ouvertement opposés à l’appel de Daoukro, lancé en septembre 2014. Cet accord (appel de Daoukro) prévoyait une alternance en 2020, à condition que le PDCI soutienne la candidature à la magistrature suprême d’un candidat du RDR, en 2015.

La sanction de Yasmina Ouégnin a été levée après sa réélection à Cocody, à l’issue des législatives de 2016.

“Je désapprouve énergiquement le type de caricature que vous avez utilisé pour me décrire devant la Diaspora ivoirienne, en ce sens qu’elle demeure aux antipodes de l’éducation que j’ai reçue”, a souligné Mlle Ouégnin.

La vice-présidente a invité M. Guikahué à ne plus l’”associer à l’avenir de quelque manière que ce soit, à ce genre de sortie malheureuse et diffamatoire”.

La députée a expliqué qu’il a fallu 4 ans à Maurice Guikahué pour se “rendre compte de la pertinence et du bien fondé de la position (qu’elle) et de nombreux autres militants du PDCI-RDA”, ont défendu.

 

afrique-sur7.fr

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment