05262024Headline:

Affaire ”suspension de la commune du plateau ” : La réponse du RHDP

Le Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP) nie tout projet de suppression de la commune du Plateau à Abidjan, réfutant les accusations du PDCI-RDA.

Le gouvernement n’a pas l’intention de rattacher la commune du Plateau au district autonome d’Abidjan, encore moins sans passer par un débat public, a rassuré le ministre Mamadou Touré, en réponse au porte-parole du PDCI-RDA.

Réagissant au débat sur la suppression éventuelle de la commune du Plateau initié par “un observateur indépendant de la vie politique ivoirienne”, lors d’une conférence de presse le jeudi 11 avril 2024, Dr Bredoumy Soumaïla avait déploré “une vaste manigance politique” à l’encontre des élus de son parti, accusant le RHDP de vouloir “spolier” le PDCI de ses victoires électorales.

Le porte-parole adjoint du RHDP, a répondu à ces allégations lors du premier numéro de la tribune « Café-débat », organisée le 22 avril dernier par la plate-forme WhatsApp Newscoop et le mouvement de la société civile l’Africanisme. Le ministre Mamadou Touré a qualifié les propos de Dr Bredoumy de simple « extrapolation », tout en soulignant qu’aucune discussion sur ce sujet n’a eu lieu au sein du RHDP. “Je suis membre du gouvernement, dont je suis le porte-parole adjoint. Je suis aussi membre du directoire du RHDP et porte-parole adjoint. Je n’ai pas souvenance qu’à cette instance, on ait discuté de ce découpage électoral comme ce que (Brédoumy Kouassi) est en train de dire. On a eu aucune réunion au niveau du RHDP où il a été évoqué la question de (rattacher la commune du Plateau au district d’Abidjan)”, a clarifié M. Touré. “Un citoyen a fait une contribution dans la presse. Si le RHDP était au laboratoire comme il le dit, pourquoi sa réaction vient après la tribune du citoyen ?”, a-t-il ajouté.

Depuis que le parti doyen a quitté le RHDP, le parti au pouvoir a tenté à deux reprises de conquérir cette commune stratégique de la capitale économique, mais a échoué lors d’élections municipales fortement contestées, toutes remportées par Jacques Ehouo.

La plus ancienne formation politique du pays interprète donc l’apparition de ce débat comme une manœuvre orchestrée par son ancien allié pour prendre le contrôle du Plateau ainsi que d’autres communes d’Abidjan dirigées par des élus issus de ses propres rangs. “En tout cas, ce n’est pas une question – et je peux le dire avec force – qui fait l’objet d’un sujet sur la table du gouvernement, a rassuré Mamadou Touré.

Poursuivant, il a affirmé que “si demain, dans le cadre de la communalisation, (une telle situation devait arriver), ce serait un débat public”. “Le gouvernement ne va pas se cacher pour créer des communes ou rattacher la commune du Plateau à d’autres communes. Cela sera su de tous”, a fait remarquer le ministre. Le débat sur la suppression éventuelle de la commune du Plateau a, pour rappel, été initié par Dabley Jean Cyriac, présenté comme un observateur indépendant de la vie politique ivoirienne.

What Next?

Related Articles