04092020Headline:

Condamné par contumace en Côte d’Ivoire: Blé Goudé se moque de la justice ivoirienne

Après son ouverture le mercredi 18 décembre 2019 à Abidjan en son absence, puis son report, le procès de l’ex-chef du mouvement ivoirien des Jeunes Patriotes, Charles Blé Goudé, a eu lieu le lundi 30 décembre 2019 à Abidjan-Plateau. Dans une vidéo, avec un sourire narquois, on le voit frire de l’aloco dans sa cuisine. Blé Goudé condamnation par contumace

Charles Blé Goudé, président du Congrès panafricain pour la Justice et l’égalité des peuples (COJEP), semble avoir trouvé la meilleure réponse à sa condamnation par la justice ivoirienne le lundi 30 décembre 2019. A l’issue du procès du lundi 30 décembre à Abidjan, l’ancien secrétaire général de la Fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire (FESCI) a été condamné par contumace à 20 ans de prison ferme et 10 ans de privation de ses droits.

Un mandat d’arrêt national a en outre été lancé contre lui. Il devra verser également 200 millions de francs CFA de dommages-intérêts aux parents des victimes. Précisons que le procès s’était ouvert le mercredi 18 décembre en l’absence de ses avocats qui avaient critiqué une procédure introduite par le ministère public.

PROCÈS EXPÉDITIF
Il est poursuivi par la justice ivoirienne pour actes de torture, homicides volontaires et viol. Ces faits remontent aux années 2010-2011, période de la crise post-électorale. Pour dédramatiser le verdict du procès, Blé Goudé, dans une vidéo, d’un air décontracté, a d’abord poussé un soupir, avant de sauter aux éclats dans sa cuisine à la Haye, au Pays-Bas, où il réside depuis sa libération conditionnée.

« Les procureurs de cette juridiction l’accusaient de crimes contre l’humanité. Pour son implication présumée dans les violences qui ont suivi le scrutin présidentiel de novembre 2010 en Côte d’Ivoire »

D’un sourire moqueur, l’ex-pensionnaire de la Cour pénale internationale (CPI) faisait frire de l’aloco. Un plat fait à base de banane, prisé par les Ivoiriens. « C’est pendant la saison sèche que l’arbre compte les feuilles qui lui sont restées fidèles. C’est ce que mon grand-père a dit. Au moment où la Côte d’Ivoire a des difficultés à tous les niveaux, nous lui resterons fidèles. Pour le moment je fais mes aloco typiquement ivoirien. On se parle dans quelques jours. Que Dieu vous garde », a-t-il lâché.

BLÉ GOUDÉ ET SA CONDAMNATION PAR CONTUMACE
Comme pour dire qu’il y avait d’autres choses plus importantes. En d’autres termes, il accordait peu d’importance à ce verdict auquel il se prononcerait dans les prochains jours. Notons que la CPI avait prononcé la remise en liberté sous conditions de Laurent Gbagbo et de Charles Blé Goudé. A l’issue de l’audience du vendredi 1er février 2019.

L’ex-président du COJEP, avait été transféré le samedi 22 mars 2013 à la CPI. Les procureurs de cette juridiction l’accusaient de crimes contre l’humanité. Pour son implication présumée dans les violences qui ont suivi le scrutin présidentiel de novembre 2010 en Côte d’Ivoire. Rappelons que le dimanche 25 novembre 2019, Guillaume Soro, avait rendu visite à Charles Blé Goudé à la Haye.

Les deux ‘’ex-Fescistes’’ s’étaient engagé à œuvrer «pour une réconciliation sincère et non propagandiste en Côte d’Ivoire». En clair, une rencontre qui était censée faire bouger les lignes à Abidjan. Soulignons que l’ex-secrétaire générale de la FESCI, Guillaume Soro est accusé notamment de tentative d’atteinte à l’autorité de l’Etat. Le candidat déclaré à la présidentielle de 2020 est visé par un mandat d’arrêt international.

Lire sur afrik soir

Comments

comments

What Next?

Related Articles