12082016Headline:

Côte d’Ivoire : Les dessous du limogeage des ministres membres de la coalition au pouvoir

mabri-gnamien1

Côte d’Ivoire : Les dessous du limogeage de deux ministres membres de la coalition au pouvoir

Le président ivoirien Alassane Ouattara veut jouer la carte de la fermeté au sein de l’équipe gouvernementale. Deux ministres, notamment leaders de partis membres de la plateforme des houphouétistes, la coalition au pouvoir, qui ont refusé de se soumettre à la ligne du directoire pour les législatives, ont été limogés.

Monsieur Abdallah Albert Toikeusse Mabri, démis de ses fonctions au poste de ministre des Affaires étrangères est un membre fondateur du Rassemblement pour la démocratie et la paix (Rhdp), un groupement des partis crée en 2005 pour faire partir du pouvoir l’ex-président Laurent Gbagbo. Il est le président de l’Udpci.

Quant à Konan Gnamien, qui occupait le poste de ministre de l’Habitat et du Logement social, également remercié du gouvernement, il a récemment intégré le Rhdp et est à la tête de l’Upci.

Cette décision de M. Ouattara intervient après que MM. Mabri et Gnamien ont rejeté la clé de répartition des sièges à pourvoir pour les législatives du 18 décembre 2016 et qui a été définie par le directoire du Rhdp, la coalition au pouvoir.

Le parti de M. Mabri qui avait précédemment neuf sièges à l’Assemblée nationale s’est vu attribuer deux autres postes à pourvoir, soit un total de 11 sièges. L’Udpci qui compte présenter une quarantaine de candidats aux législatives a décidé de ne pas aller à ces joutes électorales en Rhdp.

L’Upci de Gnamien Konan, qui avait auparavant un siège, a également refusé d’avoir juste quelques sièges supplémentaires, décidant de se désolidariser de la coalition au pouvoir, une attitude qui fragilise le Rhdp, d’autant plus que mécontents, des militants de la plateforme des houphouétistes n’ayant pas été choisis dans leurs circonscriptions se sont présentés comme candidats indépendants.

Le choix des candidats du Rhdp pour les législatives, a suscité une grogne au sein de la coalition au pouvoir. Pour certains, le directoire n’a pas choisi des personnalités ayant une assise dans leur région.

Fort de cette situation, le président Alassane Ouattara, a procédé, ce vendredi 25 novembre 2016, à la signature de deux décrets modifiant la composition du gouvernement.

Ainsi, a-t-il est mis fin aux fonctions de monsieur Abdallah Albert Toikeusse Mabri, en qualité de ministre des Affaires étrangères et de monsieur Konan Gnamien, en qualité de Ministre de l’Habitat et du Logement Social.

Monsieur Marcel Amon-Tanoh, Ministre, Directeur de Cabinet du président de la République, est chargé d’assurer l’intérim du ministre des Affaires étrangères, tandis que monsieur Mamadou Sanogo, ministre de la Construction et de l’Urbanisme, est chargé d’assurer l’intérim du ministre de l’Habitat et du Logement Social.

© OEIL D’AFRIQUE

 

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment