06272017Headline:

Côte d’Ivoire/Véritable Coup de théâtre: le president Ouattara réintroduit l’ivoirité de même que la carte de séjour pour étrangers.

Véritable coup de théâtre que le Communiqué du Conseil des Ministres du 13 avril 2017 qui a fait revenir en force l’ivoirité en Côte d’Ivoire par ceux-là même qui se disaient les principales victimes de ce concept crée par Henri Konan Bédié, alors Président de la République.

Ce communiqué lu par le Ministre Bruno Koné, porte parole du gouvernement réintroduit officiellement l’ivoirité en Côte d’Ivoire en émettant des doutes sur la nationalité de milliers d’ivoiriens (11.000), en annonçant des fraudes à grande échelle sur la nationalité ivoirienne, et en réintroduisant la carte de séjour pour les ressortissants étrangers de la Communauté des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).

L’ivoirité pour lequel le chef de l’Etat Alassane Ouattara affirmait s’être battu lorsqu’il était opposant, revient par la grande porte en Côte d’Ivoire par le fait de son propre gouvernement.

Le RDR, le parti d’Alassane Ouattara, qui traitait de xénophobes et d’ivoiritaires tous ceux qui doutaient de la nationalité d’autres ivoiriens et tous ceux qui osaient aborder la question de la fraude sur la nationalité ivoirienne, vient de se parjurer en réintroduisant l’ivoirité en Côte d’Ivoire. Un revirement spectaculaire qui choque fortement l’opinion.

Aujourd’hui au pouvoir, le Président Alassane Ouattara, qui se disait lui-même victime de l’ivoirité, fait volte-face et accuse d’autres ivoiriens de fraude sur la nationalité, et réintroduit la carte de séjour pour les étrangers de la Cedeao, laquelle avait été supprimée par le Président Laurent Gbagbo.

Nous vous livrons l’extrait du communiqué du Conseil des Ministres du 13 avril 2017 marquant le retour en force de l’ivoirité sous le régime d’Alassane Ouattara.

 

Eric Lassale

«…3- Au titre du Ministère d’Etat, Ministère de l’Intérieur et de la Sécurité, en liaison avec le Ministère auprès du Président de la République, chargé de la Défense, le Ministère des Affaires Etrangères, le Ministère de l’Intégration Africaine et des Ivoiriens de l’Extérieur, le Ministère du Budget et du Portefeuille de l’Etat et le Ministère de l’Economie et des Finances ;

Le Conseil a adopté une communication relative au phénomène migratoire en Côte d’Ivoire.

L’Ambassade d’Italie en Côte d’Ivoire fait état de l’arrivée de treize mille (13 000) immigrés ivoiriens sur les côtes italiennes au cours de la période du 1er au 31 décembre 2016. Face à cette situation, le Gouvernement a dépêché une mission en Italie afin d’évaluer la situation et de faire l’état des lieux de ce phénomène migratoire. A la suite des conclusions de cette mission, il convient de noter que le phénomène migratoire a atteint des proportions inquiétantes en Afrique en général et en Côte d’Ivoire en particulier.

Toutefois, seuls environ deux mille (2000) immigrés ont formellement été identifiés comme étant réellement des Ivoiriens, sur les treize mille (13 000) présumés ivoiriens.

Les autres migrants présumés Ivoiriens, sont en réalité des nationaux d’autres Etats de la sous-région ou des personnes non originaires de l’Afrique de l’Ouest qui, pour certaines, ont seulement résidé en Côte d’Ivoire.

Aussi, le Conseil a arrêté les mesures suivantes en vue d’apporter une réponse à ce phénomène :

– l’organisation de campagnes de sensibilisation afin de prévenir les populations contre les phénomènes migratoires illégaux ;

– l’établissement d’un cadre technique de coopération entre l’Italie et la Côte d’ Ivoire pour l’identification des migrants présumés Ivoiriens dès leur arrivée sur les côtes italiennes;

– le renforcement des moyens de répression et de détection des réseaux de passeurs ;

– la réactivation, dans un délai de six (6) mois, de la carte de résident biométrique pour les ressortissants hors CEDEAO ;

– l’accélération de la mise en œuvre de l’identifiant unique, pour une meilleure traçabilité biométrique des citoyens ivoiriens.… ».

Fait à Abidjan, le 13 avril 2017

Bruno Nabagné KONE

Ministre de la Communication, de l’Economie Numérique et de la Poste,

Porte-parole du Gouvernement

porteparoledugvt@egouv.ci

lecridabidjan.

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment