04212024Headline:

Régionales 2018: Nicolas Akon-Yao « Conseil des sages Pdci » très en colère avec Abinan Pascal

L’ancien ministre Nicolas Kouassi Akon, membre du Conseil des sages du Pdci-Rda, et des élus dénoncent un double-jeu du ministre Abinan, président de la région de l’Indénié-Djuablin
Dur dur pour le ministre Pascal Abinan pour le choix du futur candidat du Pdci-Rda, à l’approche des élections régionales dans l’Indénié-Duablin. Des cadres du parti de Bédié récusent formellement la candidature du président du Conseil régional sortant pour avoir pris fait et cause pour le parti unifié du Rhdp fondé par le président de la République, Alassane Ouattara.

Il n’a pas porté de gants pour lui cracher ses vérités. Nicolas Kouassi-Akon Yao, ancien maire d’Abengourou et actuel membre du Conseil des sages du Pdci-Rda n’a pas apprécié, alors pas tout, l’intention du ministre Pascal Kouakou Abinan de briguer un second mandat à la tête du Conseil régional de l’Indénié-Djuablin. « En militant au grand jour pour la mise en place du parti unifié malgré les instructions du Président Bédié, Abinan a déclaré la mort du Pdci-Rda. Tu ne peux pas œuvrer pour la mort d’un parti et vouloir le représenter à des élections », a-t-il lancé à la face de l’actuel ministre de l’Emploi et de la Protection sociale. C’était le dimanche 29 juillet dernier au siège du Pdci à Abengourou. Et ce, à l’occasion de la cérémonie de recherche de consensus en vue du choix du candidat du Pdci aux prochaines élections régionales dans l’Indénié-Djuablin.

Pour ce faire, la mission de conciliation avait été confiée à Mme Aminata Diop, Secrétaire exécutif en charge des affaires sociales au Pdci. Pour rappel, Adou N’Gouan Bernard (actuel Pca de l’Asi et délégué départemental Pdci Abengourou 2) et le ministre Abinan Kouakou Pascal (président du Conseil régional sortant et délégué départemental Pdci d’Agnibilékrou) convoitent la présidence du Conseil régional de l’Indénié-Djuablin.

Le moins qu’on puisse dire, c’est que lors de cet exercice pour le choix du candidat du Pdci dans cette zone, l’ancien directeur général des impôts a été sérieusement ‘’malmené’’ par les secrétaires de section. Ceux-ci l’ont accusé de jouer à un double-jeu malgré son ambition et ses perspectives pour la région. Le parcours politique personnel relaté par Abinan Pascal qui a affiché son militantisme au Pdci depuis 1975, n’a pas convaincu les militants qui ont vite fait de lui porter la toge d’un leader infidèle, inapte à conduire les destinées de l’Indénié-Djuablin.

La tentative du secrétaire de section d’Amélékia, qui a pondu une motion hâtive de soutien en faveur du président sortant de la Région, n’a eu pour effet que de raviver davantage le courroux des participants qui l’ont hué sans retenue. Toute chose qui a poussé Mme Aminata Diop, l’émissaire de la direction du Pdci, à déclarer « qu’il est malhonnête de s’exprimer au nom des personnes qui ne vous ont pas mandaté ».

Abinan Pascal

Le ministre Pascal Abinan très en difficultés dans l’Indénié-Djuablin après son ralliement
au Rhdp unifié

Dans une ambiance surchauffée, c’est Kouassi Kouamé, l’actuel maire de Niablé, qui a ouvert la boite de Pandore contre Pascal Abinan Kouakou qu’il a longuement accusé d’être un défenseur inconditionnel du parti unifié. Embouchant sa trompette, l’ancien maire Nicolas Kouassi-Akon Yao, Lucien Adonis (Député suppléant) et plusieurs autres intervenants, ont, dans un même élan, littéralement ‘’démonté’’ le ministre de l’Emploi et de la Protection sociale. Ils ont fustigé sans fard ses prises de position et son bilan jugé catastrophique durant les cinq années à la tête du Conseil régional de l’Indénié-Djuablin. Dans leurs argumentaires, ils ont brandi la preuve du siège local du Pdci d’Agnibilékro et de Tanguelan que Pascal Abinan a repeint aux couleurs du Rhdp.

En réaction, les partisans de l’ancien directeur général des Impôts ont fait prévaloir le fait que ce dernier incarne les qualités d’un leader dans la région. « En prélude aux échéances de 2020, nous voulons des personnes dignes de confiance qui n’ont pas un double langage. Ils ont menti à Bédié en lui faisant croire que la base veut le parti unifié. Parcourez la région et vous vous rendrez compte que personne ne veut d’Abinan Pascal parce qu’il n’a pas été sensibles aux préoccupations des populations », a notamment recadré Benié-Brou Dankoi le député d’Abengourou sous-préfecture. En définitive, la tentative de consensus entre les deux candidats a connu un échec. Les émissaires du Pdci ont convenu de faire un rapport à la direction de leur parti en vue d’une décision définitive pour retenir le candidat du Pdci au régionales du 13 octobre prochain.

afrikmag.com

What Next?

Related Articles