12142017Headline:

Gambie/Jammeh se prépare à la guerre: 7200 commandos, du matériel militaire lourd ultra sophistiqué…

« Nos conditions de vie ne sont plus acceptables à Kanilai, de jour en jour, des prêcheurs insistent sur le mot «martyr» comme s’ils nous préparaient à d’éventuels combats-suicides. Nous ne voyions jamais Jammeh, mais nos chefs nous ont fait comprendre que la vie de Jammeh devait être à toute occasion protégée, au risque et au péril de nos vies», renseigne un  haut gradé de l’armée gambienne.

Parlant des hommes mobilisés pour cette potentielle guerre, il renseigne que «ces camps aménagés spécialement pour nos entraînements peuvent contenir jusqu’à 10.000 commandos, mais quand j’y étais, nous étions entre 6500 commandos à 7200. Pendant des nuits et des nuits, nous devions aussi charger dans des hangars tenus secrets, des centaines de caisses remplies d’armes et de minutions.

Comme pour justifier le fait que Jammeh en veuille au Sénégal, au haut gradé de l’armée gambienne, exilé au Sénégal d’avancer que «Jammeh sait qu’il va partir, mais il veut emporter  beaucoup de ses compatriotes, saccager nos biens et les biens du pays, malmener les Sénégalais et humilier les Gambiens en général. L’Etat du Sénégal a l’obligation de mener ce combat, en toute intelligence, en privilégiant l’information, car Kanilai depuis quelques temps, n’est plus la base arrière principale de Jammeh, ce dernier a fait éparpiller un peu partout dans le pays, ses troupes ainsi que ses cargaisons. La CEDEAO doit maîtriser la stratégie de Jammeh, avoir son calendrier, éplucher ses moindres faits et gestes et l’infiltrer de l’intérieur. Nous avons beaucoup d’espoir nous-même quant à l’avenir du pays, de nos enfants et de nos biens ».

Seneweb

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment