05292017Headline:

25ème FESPACO: Ce que vous devez savoir

La 25ème édition du Festival panafricain du cinéma de Ouagadougou (FESPACO) s’est officiellement ouverte ce samedi dans la capitale burkinabè en présence du président Roch Christian Kaboré et avec la participation à la cérémonie d’ouverture du reggaeman ivoirien, Alpha Blondy.

La Côte d’Ivoire est l’invitée d’honneur de l’édition 2017 de ce rendez-vous du septième art panafricain dont le thème est “Formation et métiers du cinéma et de l’audiovisuel” et qui enregistrera, lors de la cérémonie de clôture, le 4 mars prochain, la présence du président ivoirien, Alassane Ouattara, à Ouagadougou.

Selon le délégué général de la manifestation, Ardiouma Soma, pour cette année, 150 films, toutes catégories confondues, ont été retenus sur le millier envoyé aux organisateurs, “une augmentation de 30% par rapport à l’édition de 2015”, a-t-il fait remarquer, ajoutant toutefois que quelque 20 films dont deux longs métrages de la Côte d’Ivoire sont en lice pour le prestigieux trophée de l’Etalon d’or de Yennenga.

Ouattara à la clôture

Présent à l’ouverture de la 25ème édition du Festival panafricain du cinéma de Ouagadougou (FESPACO), le ministre ivoirien de la Culture et de la Francophonie, Maurice Bandaman Kouakou, a annoncé la présence du président ivoirien, Alassane Ouattara, à la cérémonie de clôture, le 4 mars, dudit festival.

Remerciant les autorités burkinabè pour le choix de la Côte d’Ivoire comme invitée d’honneur à l’édition 2017 du FESPACO, le ministre Maurice Bandaman a indiqué qu’une délégation forte de 300 personnes est présente à Ouagadougou dans le cadre de ce rendez-vous des arts.

D’ailleurs, pour marquer favorablement sa position d’invitée d’honneur, la Côte d’Ivoire a mis à la disposition du comité d’organisation la somme de 50 millions de FCFA et son reggaeman de renom, Alpha Blondy, qui a fait une forte prestation lors de la cérémonie d’ouverture en présence du président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré.

Un village de 1200 m², reflétant un pan de la culture ivoirienne, sera officiellement ouvert ce dimanche à la place de la Nation de Ouagadougou, signale-t-on.

L’Ivoirien Kramo Lanciné Fadika immortalisé

Le cinéaste ivoirien Kramo Lanciné Fadika, victorieux de l’Etalon d’or du Fespaco 1981, est immortalisé dans la capitale burkinabè à travers une statue de bronze qu’il a procédée dimanche à son inauguration.
Cette cérémonie de dédicace de la statue de bronze de Kramo Lanciné Fadika, la cinquième du genre sur l’avenue des cinéastes à Ouagadougou, s’est déroulée en présence des ministres ivoirien de la Culture et de la Francophonie, Maurice Bandaman, et burkinabè de la Culture Tahirou Barry, et de nombreux festivaliers et cinéastes dont le secrétaire général de la Fédération panafricaine des cinéastes (FEPACI) Cheick Omar Sissoko, selon une dépêche de l’Agence d’information du Burkina (AIB) parvenue à l’AIP.

Pour le cinéaste ivoirien, bien qu’un film réalisé retient l’attention d’un jury, “mais il y a toute l’équipe anonyme autour de ce film qui s’est donnée elle-même, qui a aidé à la fabrication de ce film”. “J’ai une pensée très profonde pour ces personnes-là”, a ajouté Kramo Lanciné Fadika, témoignant sa gratitude au peuple burkinabè pour le festival qu’il accueille depuis et exprimant ses vifs remerciements au ministre Maurice Bandaman pour son implication personnelle dans la réalisation de la statue.

Kramo Lanciné Fadika a reçu le Grand prix (Étalon de Yennenga) au 7ème Fespaco en 1981, avec son film “Djéli”, rappelle-t-on.

Une avenue, débouchant sur la Place des cinéastes est réservée par les autorités municipales de Ouagadougou, pour l’édification de statues à l’effigie de tous les cinéastes détenteurs de l’Etalon de Yennenga, signale-t-on.

Le 25e Fespaco ouvert samedi, ferme ses porte le 4 mars en présence du président Alassane Ouattara dont son pays est l’invité d’honneur. Armand Tanoh

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment