03252017Headline:

Côte d’Ivoire: Des hommes à bord de plusieurs gbaka et motos ont tenté d’attaquer un commissariat à Yopougon

car attaques

Une vingtaine d’interpellation

Il a fallu une intervention énergétique des Policiers pour venir à bout d’un début d’insurrection

Plusieurs dizaines d’individus qui ont réquisitionné trois gbaka (minicars) ont mis en place une stratégie pour prendre d’assaut le commissariat de Police du 16ème arrondissement de Yopougon.

Les premiers émeutiers ont battu le rappel de leurs acolytes qui, en un temps record, se sont retrouvés à, au moins soixante personnes dont de véritables armoires à glace. Ceux qui n’avaient pas eu de place à bord des trois minicars affrétés pour l’opération, ont opté pour des motos. Avec cet effectif, nul doute que les policiers du 16ème arrondissement ainsi que leurs collègues du district avec qui ils partagent les mêmes locaux, auraient eu du mal à leur résister.

Ce samedi 4 juillet 2015 aux environs de 12H, tout ou presque est prêt pour l’assaut sur ce commissariat de Police. Mais les populations du sous-quartier Béago d’où doit partir le « bataillon » d’assaut, craignent pour d’éventuelles représailles en cas d’attaque des policiers. L’information de la funeste opération parvient aux forces de l’ordre. Les fonctionnaires de Police du 16ème arrondissement qui ont essuyé plusieurs attaques, avant, pendant et après la crise postélectorale, ne perdent pas le temps. Les trente minutes qui suivent, ils préparent deux équipes d’intervention rapide, et effectuent une descente musclée à Béago au moment où le convoi des émeutiers s’apprêtait à prendre la direction du 16ème arrondissement. C’est la panique ! Le bras de fer ne dure pas longtemps puisque les policiers prennent vite le dessus. C’est la débandade suivie d’une course-poursuite. La battue qui s’ensuit, permet aux éléments de la Police d’appréhender quatorze (14) personnes.

Les forces de l’ordre qui maintiennent leur dispositif jusqu’à 18h, réussissent à interpeller sept (7) autres individus, avant de procéder un peu plus tard à d’autres interpellations. Au total, ce sont vingt-cinq (25) personnes qui sont finalement prises dans la nasse et aussitôt mises à la disposition de la Direction de la Police des stupéfiants et de la Drogue (Dpsd). Sur elles, les policiers saisissent deux sacs contenant deux kilogrammes de cannabis, des plaquettes de comprimés et des seringues. Quant à l’une des motos, elle a été conduite au commissariat du 16ème arrondissement.

L’un des responsables des émeutiers a expliqué leur acte suicidaire sur le commissariat par le fait que quatre des leurs ont été arrêtés par des éléments du 16ème arrondissement aux environs de 9h, ce même samedi, sur dénonciation du chef-adjoint du village de Kouté. Ce que des sources sécuritaires ont confirmé.

M’BRA Konan

 linfodrome.com

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment