07142020Headline:

Yamoussoukro :Affrontement violent entre hommes en armes et Ccdo : un mort

Les habitants de Yamoussoukro en général, et les usagers des différents axes routiers reliant les localités voisines en particulier, peuvent pousser un ouf de soulagement.

C’est que les hommes du commissaire Kouamé Yao Kouman, commandant du 11è Groupement régional de sécurité (Gris) du Centre de coordination des décisions opérationnelles (Ccdo) de Yamoussoukro, ont abattu un des coupeurs de route qui troublent la quiétude des populations. A en croire des sources introduites, il est 4h30′ du matin, ce lundi 19 décembre 2016, lorsque l’équipage du Ccdo, en patrouille sur le tronçon Yamoussoukro-Sinfra, tombe dans une embuscade tendue par des coupeurs de route, à quelques encablures du camp militaire du contingent sénégalais de l’Onuci.

Et les bandits qui croyaient certainement avoir en face un véhicule ordinaire, n’hésitent pas à ouvrir le feu sur le lieutenant Avi et les membres de son équipage. Ces derniers apportent une riposte instantanée. Les échanges de tirs qui s’ensuivent longuement, se terminent par la mort d’un des bandits. Il s’agit de Damango Adou, de nationalité burkinabé, né en 1992 à Toriko/Barani. Ce, au regard des données fournies par la carte consulaire trouvée en sa possession. A la suite de la débandade des autres criminels, les agents des forces de l’ordre saisissent sur les lieux, une arme de guerre, de type AK47, un chargeur garni de 26 minutions, un sac de voyage contenant des effets vestimentaires. Non sans compter divers autres objets, dont une cagoule, un téléphone-portable et des puces. Les autres gangsters qui ont pu se tirer d’affaire dans la fusillade, sont activement recherchés.

Camille SIABA

linfodrome

Comments

comments

What Next?

Related Articles