05262024Headline:

Simone Gbagbo: « Je ne suis pas encore divorcée, j’autorise les ivoiriens à m’appeler… »

Dans une entrevue accordée au quotidien pro-gouvernemental « Fraternité Matin », l’ex-Première Dame explique pourquoi elle conserve le nom de Simone Gbagbo malgré sa demande de divorce de l’ex-chef de l’État ivoirien.

« Je ne suis pas encore divorcée. D’ici là, je permets aux Ivoiriens de continuer à m’appeler Simone Ehivet Gbagbo », a-t-elle déclaré. En effet, la présidente du parti Mouvement des Générations Capables (MGC) clarifie sa position politique par rapport à son désormais ex-époux, Laurent Gbagbo.

« Je suis très optimiste à ce sujet. Je pense que lorsque nous aborderons les véritables débats politiques, nous nous retrouverons et vous verrez. À ce niveau, je n’ai aucune inquiétude. Les Ivoiriens seront informés. Ils verront », a annoncé Simone Gbagbo, ajoutant que les vrais problèmes incluent la nécessité de garantir que la Côte d’Ivoire soit capable d’organiser et de protéger la démocratie et la vie des citoyens, de tenir des élections propres et transparentes, et de résoudre les questions de coût de la vie et de sécurité.

Interrogée sur d’éventuelles démarches entreprises entre elle et son ancien allié politique, Simone Gbagbo répond : « Pourquoi voulez-vous tout savoir ? » et insiste : « Tout sera rendu visible. Vous le saurez (…) Il n’y a jamais de rupture définitive en politique. »

What Next?

Recent Articles