12142018Headline:

Abidjan: Henri Konan Bédié, candidat à la présidentielle de 2020 ?

L’éventualité d’une candidature d’Henri Konan Bédié à la présidentielle de 2020 est loin d’être négligeable. En dépit du mutisme de son parti autour de cette question, certains indices convergent pourtant vers cette issue.
A moins de deux ans de la prochaine élection présidentielle, les différentes formations politiques de Côte d’Ivoire ne cessent de fourbir leurs armes pour présenter le candidat à même de défendre les couleurs du parti avec vaillance et honneur. Aussi, au sein du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) s’attendre à ce que l’ancien Président Henri Konan Bédié se jette dans la bataille présidentielle après avoir perdu le pouvoir d’Etat par un putsch en décembre 1999.

Loin d’être une utopie, le président du vieux parti avait particulièrement insisté auprès de son désormais ex-allié, Alassane Ouattara, pour faire sauter la limitation d’âge dans la Constitution de novembre 2016 portant 3e République. Aussi, à 84 ans révolus, le « Sphinx de Daoukro » n’aurait pas de difficulté à remplir les conditions d’éligibilité pour ce scrutin.

Félix Anoblé, Secrétaire d’Etat auprès Ministre du Commerce, de l’Industrie et de la Promotion des PME, dissident du PDCI, avait lancé depuis l’Hexagone que Bédié lui aurait confié son ambition de se présenter à la Présidentielle de 2020. Maurice Kakou Guikahué, Secrétaire exécutif du vieux parti, est aussitôt monté au créneau pour démentir les propos du Député-Maire de San Pedro.

Cependant, certains indices très évocateurs indiquent que le président du PDCI rêve de revenir aux affaires. Le portrait-robot du candidat du parti septuagénaire indique nettement qu’il s’agit d’un militant dont « la légitimité et la fidélité ne peuvent être remises en question, un militant actif et discipliné ». Ce qui élimine d’ores et déjà plusieurs potentiels candidats qui ont tourné dos au parti en prenant fait et cause pour le RHDP unifié.

Par ailleurs, Henri Konan Bédié a pu se maintenir à la tête du PDCI-RDA jusqu’au lendemain de la présidentielle de 2020. Ce qui lui permet d’avoir toutes les cartes en main pour être le dernier recours dans la décision de l’avenir du parti, en tant que seule instance véritablement décisionnelle. Et pourtant, certains cadres du parti, et non des moindres, fidèles à Bédié, montrent toutefois leur appétit pour le fauteuil présidentiel.

Cependant, d’autres analystes politiques battent en brèche cette idée d’une candidature de Bédié en 2020. Ces derniers croient savoir qu’ « on ne parle pas de la succession tant que le roi est en vie ». Sinon Bédié a une idée claire de celui qui va porter les couleurs du parti lors de la prochaine présidentielle. A un peu moins de deux ans de cette échéance, il s’évertue à protéger son dauphin pour éviter qu’il soit combattu aussi bien en externe qu’en interne.

Quoi qu’il en soit, le PDCI avait annoncé lors de son congrès extraordinaire du 15 octobre dernier qu’il désignera son candidat en 2019. Vivement donc cette date pour que s’arrêtent enfin les supputations sur HKB.

 

lebabi.net

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment