11212018Headline:

Adjoumani Kobenan Kouassi, a-t-il finalement décidé de tourner le dos à la formation politique grâce à laquelle il est membre du gouvernement depuis 2002?

L’actuel ministre des Ressources animales et halieutiques, Adjoumani Kobenan Kouassi, a-t-il finalement décidé de tourner le dos à la formation politique grâce à laquelle il est membre du gouvernement depuis 2002?

La crise née au sein du PDCI-RDA relative à son refus d’adhérer au parti unifié RHDP et alimentée par un groupe de cadres dont la tête de file est le Ministre Adjoumani Kobenan Kouassi, serait-elle en train de connaître son épilogue? Si l’on s’en tient aux dernières évolutions de la situation sociopolitique nationale, il n’est pas exagéré de dire que le président fondateur du mouvement «Sur les traces d’Houphouet-Boigny», principal meneur de la fronde au sein du PDCI-RDA, a définitivement rejoint le RHDP. Ce qui met fin donc a son appartenance au parti dirigé par Henri Konan Bédié.

Candidat du RHDP aux régionales dans le Gountougo, le ministre des Ressources animales et halieutiques, qui a réussi à se faire réélire, joue de plus en plus le rôle de ”rabbateur” au sein du PDCI-RDA au profit du parti unifié. Le revirement du nouveau maire PDCI élu de Tortiya, Blaise Kinapinan Coulibaly, en faveur du RHDP démontre que le ministre Adjoumani est désormais en mission pour le parti unifié cher au Président Alassane Ouattara. En réussissant à convaincre ce cadre, nouveau maire élu du PDCI-RDA, à reverser sa victoire au RHDP dans un contexte postélectoral marqué par des contestations de toutes parts, Adjoumani Kobenan Kouassi a fait son choix.

D’où l’aveu du nouveau maire Blaise Kinapinan Coulibaly après avoir déposé ses valises au RHDP. « Hier j’ai rencontré le premier ministre, aujourd’hui je rencontre le ministre Adjoumani. Après avoir écouté le premier ministre, et le ministre Adjoumani, j’ai décidé de m’inscrire sur la liste des maires RHDP. Le RHDP aujourd’hui représente une stabilité pour notre pays. Soucieux de cette stabilité, je ne pouvais rester en marge d’un tel projet, c’est pour ça que je me rallie au RHDP», a-t-il confié. En des termes plus simples, le RHDP représenterait désormais l’espoir de la Côte d’Ivoire. Quant-au PDCI-RDA, le passé. Selon une disposition de la loi ivoirienne citée régulièrement par les premiers responsables du PDCI-RDA, nul ne peut appartenir à deux formations politiques à la fois.

David YALA

AIP

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment