10222018Headline:

Bureau politique du Pdci du 17 juin: Voici les dispositions prises…

La direction du Pdci-Rda veut du calme ce dimanche 17 juin, à la tenue de son Bureau politique prévu ce jour. Pour prévenir tout débordement au siège de cette formation politique autour de cette réunion capitale, elle a pris des dispositions sécuritaires rigoureuses à cet effet. Il s’agit de la commission des forces de sécurité autour et à l’intérieur dudit siège afin d’empêcher tout mouvement de personnes susceptibles de perturber la quiétude à l’occasion.

En effet, comme nous l’a confié une source proche de la direction du vieux parti, aucune échauffourée ne sera admise ce jour, au cours de cette réunion prévue pour donner formellement la position du Pdci-Rda sur le projet de création du parti unifié avec le Rassemblement des Houphouëtistes (Rhdp), coalition politique au pouvoir. Ce projet divise les cadres de ce parti, dont certains ont pris fait et cause pour le président de la République, Alassane Ouattara, président d’honneur du Rdr, qu réclame à cor et à cri cette unification, tandis que les autres prônent la préservation du Pdci-Rda hérité de feu Houphouët-Boigny et affirme son engagement à reconquérir le pouvoir en 2020.

Le ton étant radicalement monté entre ces deux camps, ces dernières semaines, la direction du Pdci a pris des dispositions pour anticiper sur tout ce qui pourrait s’apparenter à des mouvement autour du siège ou de la salle de la réunion du Bureau politique qui va trancher dans ce débats.

Même les journalistes n’auront accès à ladite salle que juste pour le discours d’ouverture du président du parti Henri Konan Bédié. Aussitôt après, ils seront priés de se regrouper à la salle B dans un coin de la cour du siège pour éviter toute présence humaine non loin du lieu de la réunion.

A cette réunion, certains cadres ne prendront déjà pas part. Ils le savent déjà, vue qu’ils n’ont pu obtenir le sésame pour accéder à la salle. Il s’agit de William Koffi et de Clément Adjourouffou. Deux jeunes cadres du Pdci, qui avaient écopé de sanctions disciplinaires avant d’être réhabilités sous réserve d’un an d’observation, mais qui semblent avoir persisté dans « l’indiscipline » à la ligne de leur parti, selon la direction. William Koffi et Clément Adjourouffou n’ont pas pu se mettre à jour de leurs cotisations pour être admissible à la réunion du Bureau politique de ce dimanche. La direction administrative et financière du Pdci, selon nos sources, a refusé leur contribution au motif qu’il reste redevable à la ligne et à la discipline du parti, malgré la suspension de la sanction initiale qui avait été prise à leur encontre.

Un premier couac déjà avant ce Bureau politique déterminant, qui va polariser toutes les attentions ce dimanche. A commencer par celles des dirigeants du Rdr, alliés du Pdci avec lesquels il est en bisbille sur les question de l’alternance et du parti unifié, mais aussi et surtout celle du président de la République, Alassane Ouattara qui met la pression pour connaître la position de son aîné Henri Konan Bédié et ses partisans avant de former son prochain gouvernement. Un gouvernement qui sera tributaire de l’engagement des membres du Rhdp pour le parti unifié.

 

 

koaci.com

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment