09232020Headline:

Côte d’Ivoire/ Adama Bictogo attaque le PDCI-RDA : “Le président Bédié vient de trahir ses alliés”

À quelques semaines de l’élection présidentielle, les esprits s’échauffent. La proclamation de la liste définitive des candidats retenus, le 14 septembre 2020, par le Conseil constitutionnel, est venue attiser les tensions. Le PDCI, Parti démocratique de Côte d’Ivoire, pourtant l’un des partis retenus pour la présidentielle en Côte d’Ivoire, a décidé de boycotter les élections de représentants de la CEI.

Adama Bictogo, directeur exécutif du Rhdp ex-allié du Pdci, estime lui que les militants du parti d’Henri Konan Bédié n’a pas la force « d’assumer leurs engagements ».

« J’ai un problème avec ce PDCI-là. Un jour pair, ils sont d’accord pour aller aux CEI locales, un jour impair ils ne vont pas aux CEI locales. La vérité, je vais vous la dire. Le président Bédié vient de trahir ses alliés. C’est cela la vérité. Le Pdci, aujourd’hui, c’est la fête partout. Ils ont subitement oublié qu’ils étaient dans une plateforme. Et comme ils n’ont pas la force et le courage d’assumer leurs engagements, ils veulent faire porter au gouvernement et au RHDP, la non-organisation des CEI locales. Mais, le RHDP n’est pas concerné par les CEI locales », a-t-il lancé, en réponse à la question d’un journaliste qui demandait la réaction du RHDP, à la décision du PDCI de ne pas prendre part à l’élection au niveau des Commissions locales de la CEI, rapporte le confrère 7info.

Selon la même source, le lundi 14 septembre 2020, dans un communiqué reçu , le parti d’Henri Konan Bédié a rappelé des manquements dans la structuration de l’organe en charge des élections en Côte d’Ivoire.

Et la note signée de Maurice Kacou Guikahué le secrétaire national exécutif du PDCI-RDA cite des griefs. Il se désole de ce que les recommandations de la Cour africaine des droits de l’homme et des peuples ( CADHP), n’aient pas été prises en compte dans la composition de la commission électorale indépendante (CEI).

Il faut rappeler que les élections dans les CEI locales ont débuté le mardi 15 septembre 2020. Chaque CEI locale doit comporter 7 membres dont trois du parti au pouvoir, trois de l’opposition et un membre de l’administration locale.

Sapel MONE

Comments

comments

What Next?

Recent Articles