07212017Headline:

Mutinerie en Côte d’Ivoire-C’est pas fini : Des Policiers, Douaniers et Forces spéciales veulent leur part du « gâteau »

« Nous voulons notre part », c’est en ces mots que se justifie ce qui est probablement le prochain soulèvement au sein de l’Armée ivoirienne. Des ex-combattants qui ont intégré la Police, les Douanes, les Forces spéciales et autres corps militaires ou paramilitaires réclament à leur tour leurs primes. Ils menacent et cette situation semble troubler le calme relativement revenu après les 4 jours de mutinerie qui ont secoué le pays.

Après avoir attiré l’attention du Gouvernement en janvier dernier, sans avoir eu gain de cause, les ex-combattants intégrés dans les rangs de Forces Armées de Côte d’Ivoire (FACI) réclament leur part du gâteau. Ce, après que l’Etat eu à payer les primes des soldats ex-rebelles de Bouaké.

Ce jeudi 18 mai, sans la commune de Treichville à Abidjan, des policiers, en compagnie de leurs frères d’Armes ont manifesté leur colère et menacent de se faire entendre également.

« Nous demandons aux autorités ivoiriennes d’aller au bout de leur logique. Nous avons tous donné nos poitrines et aujourd’hui, certains ont perçu des primes auxquelles nous n’avons pas droit. Nous avons attendus le Conseils des Ministres du mercredi pour voir si elles allaient se rattraper. Comme nous sommes le cadet de leurs soucis, nous disons clairement que nous voulons notre part du gâteau », a martelé un des soldats en colère.

imatin

Comments

comments

What Next?

Related Articles

Leave a Reply

Submit Comment