12112017Headline:

Rebondissement/Un avocat français révèle : « le bombardement de Bouaké a été une action préméditée »et..

Jean Balan, avocat des victimes dans l’affaire du bombardement de Bouaké en 2004, estime que cette opération avait été savamment pensée afin de faire chuter Laurent Gbagbo.

Le Français Jean Vladimir Erwin Balan, avocat au Barreau de Paris, est formel. Selon lui, les commanditaires du bombardement de Bouaké avaient en ligne de mire la chute de Laurent Gbagbo. L’homme de lois a publié des documents sur sa page Facebook.

« Le bombardement de Bouaké a été une action préméditée, ayant pour but de créer une situation permettant une riposte d’une envergure telle qu’elle pouvait mener à un coup d’Etat militaire afin de renverser le président ivoirien Laurent Gbagbo et mettre monsieur Ouattara à sa place dès 2004 », fait savoir Me Jean Balan. Pour lui, l’armée française a été « utilisée et manipulée ». Cet avocat ne s’arrête pas là.

Il précise que dès le début de cette affaire, « que ni le président Gbagbo ni son entourage n’étaient à l’origine du bombardement de Bouaké ».

Le bombardement de Bouaké est survenu le 6 novembre 2004. L’armée ivoirienne aurait pris à partie un détachement de la Force Licorne établi au lycée Descartes. Le bilan faisait état de dix morts dont neuf militaires français et un civil américain ainsi que trente et huit blessés.

imatin

Comments

comments

What Next?

Recent Articles

Leave a Reply

Submit Comment