09182020Headline:

Voirie:Face à la cherté du goudron et du pavé, San Pedro expérimente le modèle sud-américain

San-Pedro

C’est une évidence! La voirie publique de San-Pedro est fortement dégradée. Ainsi, pour donner un visage reluisant à la commune, l’Etat a initié, ces derniers mois, la réhabilitation des artères principales laissant à la charge de la municipalité le revêtement des voies secondaires et les ruelles de quartiers. Consciente du fait que l’entretien des rues, des ruelles et des venelles de la commune vont peser lourdement sur sa trésorerie, le Conseil municipal avec à sa tête le maire Bouéka Nabo Clément a décidé d’explorer d’autres solutions alternatives au bitume et au pavé. Dans cette veine l’édile a invité une entreprise espagnole dénommée ” Enzytech” et spécialisée dans une nouvelle technologie d’entretien des routes. Jeudi 20 décembre Enzytech et Ivoire Travaux sarl (Its), son représentant officiel à San-Pedro ont procédé à une séance de démonstration de leur “science” sur le tronçon jouxtant le siège de la chefferie kroumen de San-Pedro. Le test dit de ” stabilisation du sol” s’est déroulé devant, Azize Diabaté, directeur de Corfinaf, le cabinet conseil et finance installé en Allemagne et par le biais de qui Enzytech est arrivée en Côte d’’Ivoire.

La nouvelle technologie dans son mode opératoire a consisté à excaver le sol pour le ramollir puis à imbiber copieusement le sol d’une solution aqueuse et blanchâtre distillée par une citerne. Cette solution aqueuse, selon le directeur général de Enzytech Eduard Domingo, est à base d’enzyme non nocive pour la santé. L’Espagnol a dit à ses hôtes que sa technologie est en vogue actuellement en Amérique latine et il espère que les pouvoirs publics vont s’approprier sa trouvaille pour résoudre le récurrent problème de l’entretien des routes et voiries.

Son partenaire Ouédraogo Mahamadou, directeur général de Its a loué les avantages de la technologie au double plans matériel et financier:” les collectivités territoriales n’auront plus à engloutir leur budget dans l’entretien des pistes rurales ou communales chaque année après la saison des pluies. Une route traitée avec cette technologie peut durer au mois cinq (5) ans sans laisser pousser d’herbe et de nids de poules. C’est une bonne affaire pour les agro-industriels, les organismes tels que le conseil du café- cacao et le conseil du coton et de l’anacarde qui, on le sait, ont un besoin pressant de pistes praticables pour écouler les produits agricoles” a-t-il renchéri.

Selon monsieur Soro , le chargé d’étude à la direction régional du ministère des infrastructures économiques, si le test qui vient d’être effectué se révèle concluant, la technologie espagnole pourrait aider l’Etat à maintenir en bon état les 1800 kms de pistes agricoles dans la région de San-Pedro et les 60 km dans la commune.

Gueu Paulin, 4ème adjoint au maire et représentant le maire Nabo Clément a dit toute la joie de son mandant à accueillir cette technologie innovante. il a donné l’assurance au promoteur espagnol de la disponibilité du maire Nabo Clément à travailler avec lui pour embellir sa cité si l’expérience menée sur le tronçon de 800 m est probante.

L’expression

Comments

comments

What Next?

Recent Articles